Radio-Canada
Quand le botox sauve la vie d'un enfant
Mise à jour le lundi 12 septembre 2005, 12 h 29 .
.
Les vertus du botox pour « rajeunir » l'apparence du visage et pour arrêter la transpiration excessive étaient déjà connues.

Des médecins montréalais ont toutefois réussi une première mondiale en ayant recours à la toxine botulinique pour arrêter la salivation excessive.

L'équipe du Dr Sam Daniel, de l'hôpital de Montréal pour enfants, a injecté le produit dans la glande salivaire d'un bébé né prématurément. L'enfant produisait trop de salive et risquait de s'étouffer.

Les résultats sont concluants. L'enfant est sorti de l'hôpital depuis 8 mois et grandit normalement.

Dr Sam Daniel

C'était la première fois que les médecins osaient injecter du botox à un enfant de moins de 4 ans. Ils devront toutefois lui faire des injections régulièrement, puisque le produit n'est efficace que de 6 à 9 mois.

Le botox n'est qu'un des très nombreux traitements mis à contribution à la nouvelle Clinique de contrôle salivaire établie par le Centre de réadaptation Mackay, en partenariat avec l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Extrait vidéoAnne-Louise Despatie explique le principe du traitement.