Radio-Canada
Place aux piétons et aux cyclistes
Mise à jour le mercredi 21 mai 2008, 8 h 20 .
.
Les propriétaires de voitures ne sont pas au bout de leurs peines dans l'arrondissement du Plateau Mont-Royal, où l'on projette de fermer des rues et d'augmenter le prix des vignettes de stationnement des grosses cylindrées.

Ces mesures ont pour but de faire plus de place aux piétons et aux cyclistes dans cet arrondissement de Montréal, en créant des rues piétonnières et en multipliant les voies cyclables.

Dans ce quartier densément peuplé de Montréal, la proportion de cyclistes est cinq fois plus élevée que la moyenne observée dans la région montréalaise. La proportion d'automobilistes y est aussi deux fois moins élevée.

Mais chaque jour, des milliers de voitures venant de l'extérieur traversent cet arrondissement pour gagner le centre-ville de Montréal.

Sortir la circulation de transit du quartier

L'arrondissement entend aussi s'attaquer à cette circulation de transit notamment en installant divers dispositifs sur certaines rues, comme des bollards, qui bloquent la circulation automobile. Ainsi, on ne permettrait que la circulation locale sur certaines rues et on forcerait ainsi la circulation de transit à passer ailleurs.

Le plan proposé par l'arrondissement prévoit aussi la limitation du stationnement sur rue ainsi qu'une augmentation du tarif des vignettes pour les propriétaires de grosses cylindrées. On veut limiter la vitesse à 30 km/h dans les rues à partir de 2009.

En contrepartie, l'arrondissement du Plateau Mont-Royal entend développer le réseau et aussi le nombre de pistes cyclables dans le quartier, en plus d'y aménager au moins quatre rues piétonnières, dont la partie ouest de la rue Gilford.

Bien que ce plan semble ambitieux, il ne s'agit pas là de mesures radicales, mais plutôt d'un plan pondéré et articulé, selon Michel Labrecque, conseiller municipal au district du Mile-End-Plateau Mont-Royal.

Les citoyens et les commerçants du quartier, qui ne se sont pas encore exprimés sur ce plan, auront l'occasion de le faire lors des consultations publiques qui auront lieu sur le projet, au début de juin.

Extrait vidéoLes détails avec Davide Gentile