Radio-Canada
La ville ensevelie
Mise à jour le dimanche 9 mars 2008, 23 h 32 .
.
Deux Montréalais tentent de dégager leur voiture

La neuvième tempête majeure de l'hiver a frappé la région de Montréal samedi, et a laissé une trentaine de centimètres de neige sur la métropole.

Depuis des heures, des équipes de déneigement sont à déblayer les grandes artères et les trottoirs de la ville. Par contre, la plupart des petites rues sont encore enneigées.

« Toute la semaine, on va être en nettoyage de la neige. À Ahuntsic et Cartierville, le ramassage de la neige a déjà débuté », explique Marcel Tremblay du comité exécutif de la Ville de Montréal.

M. Tremblay souhaite la collaboration des citoyens afin de faciliter les opérations de déneigement.

« Des voitures sont stationnées de manière oblique, ce qui empêche nos chenillettes et nos tracteurs de passer, ce qui nous cause des ennuis. On remorque entre 5000 et 6000 voitures à chaque tempête de neige et c'est encore plus difficile présentement. [La Ville] offre aux citoyens 2500 places de stationnement où ils peuvent aller tous les soirs dès 18 h jusqu'au lendemain matin, et ce, gratuitement. Je les encourage à faire ça et, surtout, à utiliser le transport en commun », insiste M. Tremblay.

Déneigement à Montréal

Pour le moment, la circulation demeure périlleuse dans la grande région de Montréal. Transport Québec recommande aux gens de limiter leurs déplacements.

La pire tempête de l'hiver arrive au moment où prend fin la semaine de relâche scolaire. Pour lundi, Marcel Tremblay, invite la population, particulièrement les jeunes écoliers, à être très prudente, car des milliers de camions de déneigement seront dans les rues.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a annoncé la fermeture de toutes ses écoles lundi. Les services de garde seront ouverts cependant. La CSDM n'assurera aucun transport scolaire ou transport adapté.

Dans l'ouest de l'île de Montréal, la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys annonce la fermeture de ses écoles, services de garde, centres de formation professionnelle et centres d'éducation des adultes pour toute la journée de lundi.

La neige amène aussi d'autres dangers: un centre commercial de Rosemère, en banlieue nord de la métropole, a dû évacuer ses clients parce qu'une partie de son toit menaçait de s'effondrer, sous le poids des flocons.

Pannes d'électricité

Dans la grande région de Montréal, Hydro-Québec signalait quelques dizaines de pannes d'électricité non réglées, dimanche soir.

Transports perturbés

À l'aéroport Montréal-Trudeau, les activités ont repris dimanche, mais au compte-gouttes. Quelque 200 départs et arrivées ont été annulés dimanche, car des tabliers, où se garent les avions, étaient encore enneigés, ce qui faisait en sorte que les appareils ne pouvaient atteindre les pistes.

Samedi, l'aéroport a dû suspendre ses activités. Cela a contraint un nombre important de voyageurs à passer la nuit sur place.

Afin d'accommoder ses clients, la Société de transport de Montréal a gardé certaines stations de métro ouvertes durant la nuit de samedi à dimanche afin d'accueillir les usagers qui ne pouvaient rentrer à la maison, entre autres parce plusieurs autobus étaient en panne ou parce que l'état des routes rendait la conduite impossible.

Extrait vidéoCertains voyageurs attendent depuis 40 heures à l'aéroport de Montréal, et Sophie Bélanger a recueilli leurs doléances.


Extrait vidéoMarcel Tremblay parle de l'état de la situation dans les rues de Montréal après la tempête de neige.