Accueil > Nouvelles




























La saison de pêche au crabe compromise
Mise à jour le lundi 5 mai 2003, 13 h 49 .


Les 130 crabiers traditionnels du Québec et des provinces maritimes ont décidé de mettre un terme à leur saison de pêche et de retirer leurs casiers.

Les pêcheurs de la Gaspésie et de la péninsule acadienne ont pris cette décision ce matin à Campbelton pour protester contre la décision du ministre fédéral des Pêches, Robert Thibault, de diminuer les quotas de crabes et d'accorder des quotas permanents aux pêcheurs de poisson de fond du Québec et des maritimes.

C'est unanimement que les crabiers ont décidé de suspendre leur pêche.

Les pêcheurs de crabe sont très insatisfaits puisque les quotas globaux ont diminué de plus de 5000 tonnes d'une part et qu'un peu plus de 2000 tonnes ont été accordées à d'autres flottilles de pêche.

Réactions du ministre

Les crabiers demandent une rencontre avec le ministre des Pêches et des Océans, Robert Thibault pour revoir son plan de pêche.

Mais le ministre fédéral des Pêches n'a pas l'intention de bouger. Il invite toutefois les crabiers à négocier une nouvelle entente de cogestion, ce qui, selon le ministre, permettrait de relever le quota global de 3000 tonnes.

Plusieurs observateurs se demandent maintenant si les morutiers qui ont reçu des quotas de crabe oseront prendre la mer.

Les travailleurs d'usine inquiets

Le refus des pêcheurs de crabe de prendre la mer touche 1300 travailleurs et travailleuses d'usines de la transformation de la Gaspésie et des îles de la Madeleine.

Les employés d'usines demandent à Emploi-Québec de mettre sur pied des programmes afin de leur permettre de travailler et de se qualifier à l'assurance-emploi.

Plusieurs sont sans revenus depuis le début du mois d'avril et attendaient impatiemment le début de la saison de pêche.

Émeute à Shippagan

Les crabiers de la péninsule acadienne ont réagi fortement à l'annonce vendredi du plan de pêche fédéral.

En fin de semaine, 150 casiers, une usine de transformation, un entrepôt et quatre bateaux de pêche appartenant à des autochtones ont été incendiés à Shippagan, au Nouveau-Brunswick.

Les dommages sont évalués à plusieurs millions de dollars.

L'enquête est menée par la Gendarmerie royale du Canada.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.


Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© 2003 Radio-Canada. Tous droits réservés.