Logo Radio-Canada

Est du QuébecIron Ore Company of Canada

Arrêt de production possiblement prolongé

Mise à jour le lundi 20 avril 2009 à 12 h 08

Transport de minerai de fer

(archives)

La compagnie minière Iron Ore Company of Canada (IOC) a avisé le ministère du Travail de Terre-Neuve-et-Labrador que l'arrêt de production du 7 juillet pourrait s'étendre jusqu'en octobre. Si le marché du fer ne montre pas de signes de reprise rapidement, l'arrêt de production durera 13 semaines.

Le porte-parole d'IOC, Michel Filion, confirme que cette option est envisagée par la compagnie: « Oui, c'est vrai. Maintenant, il n'y a aucune décision qui a été prise et si on a envoyé ce mémo, c'était pour garder le maximum d'options ouvertes et certainement de respecter les lois du travail », affirme-t-il.

Selon lui, l'incertitude persiste alors que le marché du fer est très lent: « Dieu merci, comme nous faisons partie du réseau de Rio Tinto, nous arrivons à placer des ventes sur ce qui s'appelle le “spot market”, qui sont des ventes à l'unité. »

Cette incertitude inquiète les 1500 employés de la minière à Sept-Îles et au Labrador.

À Sept-Îles, les employés d'entretien du chemin de fer QNS & L sont aussi inquiets. Le président du syndicat affilié aux Métallos, Robert Bellavance, souhaite qu'IOC ralentisse la sous-traitance: « On peut comprendre quand tout notre monde est à l'ouvrage, puis que personne ne manque de rien. Mais dans les temps qu'on a à traverser, on croit que l'ouvrage devrait rester à Sept-Îles, ça, c'est certain », dit-il.

Dossiers en profondeur

  • Guerre en Afghanistan

    Dossier

    Guerre en Afghanistan

    Les Canadiens morts en mission. Qui fait quoi, l'organigramme de la force internationale, la hiérarchie militaire.