Projet bipole III

Les lignes de transmission hydro-électrique Bipole I et II passent dans la région d'Entre-les-Lacs. Une troisième ligne de transmission, Bipole III, est planifiée. Le gouvernement néo-démocrate de Greg Selinger souhaite que cette ligne soit construite à l'ouest du lac Manitoba. Le Parti progressiste-conservateur n'est pas du même avis. Il propose un tracé à l'est du lac Winnipeg. Cet enjeu a déjà fait couler beaucoup d'encre et resurgira pendant la campagne électorale.

Carte

Coût estimé : 3,28 milliards de dollars (selon Hydro-Manitoba, avril 2011. C'est un milliard de dollars de plus que lors de la première évaluation des coûts.) 4,1 milliards (selon un document divulgué à la Fédération canadienne des contribuables, datant de l'été 2010)

NPD : Selon les néo-démocrates, le Tracé Ouest favorise l'environnement. Le Tracé Est menacerait les chances d'obtenir la désignation de site du Patrimoine mondial de l'UNESCO pour la forêt boréale qui se situe à l'est du lac Winnipeg.

Hydro-Manitoba : Selon le directeur général d'Hydro-Manitoba, Bob Brennan, l'annulation des plans pour le Tracé Ouest pourrait faire dérailler le projet de construction du barrage Keeyask. Ce dernier devrait être opérationnel dès 2019.

Première Nation Poplar River : Les terres de la Première Nation Poplar River se situent sur la rive est du lac Winnipeg. Cette Première Nation est l'une des seules nations du côté est à être en faveur du Tracé Ouest. Elle souhaite la conservation de la forêt sur son territoire.

Pew Environment Group : Dans un rapport produit au mois de mars 2011, le groupe américain de préservation de l'environnement appuie le choix néo-démocrate du Tracé Ouest, citant qu'il favorise la défense de la forêt boréale. Le chapitre manitobain de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) est du même avis.

Coût estimé : 788 millions de dollars (selon le Parti progressiste-conservateur)

Conservateurs : Selon Hugh McFadyen, le Tracé Est favorise les familles manitobaines. Le coût plus élevé du Tracé Ouest entraînerait une augmentation des factures d'électricité. Selon le Parti progressiste-conservateur, le coût additionnel serait de 11 748 dollars par famille manitobaine.

BiPole III Coalition : La coalition comprend des ingénieurs à la retraite, la Fédération canadienne des contribuables, et des employés d'Hydro-Manitoba qui sont à la retraite. En plus d'en critiquer le coût, la coalition invoque que le Tracé Ouest est deux fois plus long que le Tracé Est, ce qui aurait comme résultat une perte d'énergie lors de cette transmission plus longue.

Chef George Kemp, Première Nation Berens River: Les terres de la Première Nation Berens River se trouvent entièrement du côté est du lac Winnipeg. Si Hydro-Manitoba partage les revenus avec les Premières Nations sur les terres desquelles passera la ligne de transport d'électricité, Berens River en bénéficiera. Le chef Kemp soutient que tous les contribuables manitobains bénéficieraient du coût moins élevé du Tracé Est.

Agriculteurs dans le sud et sud-ouest de la province : Entre 550 et 600 propriétaires de terres agricoles pourraient être affectés par la ligne de transport d'électricité si elle passe à l'ouest. Certains fermiers craignent que l'indemnisation versée par le gouvernement provincial aux agriculteurs touchés soit insuffisante.



Articles complémentaires

Criminalité
Inondations
Projet bipole III
Nouveau parti démocratique Greg Selinger
Parti progressiste-conservateur Hugh McFadyen
Parti libéral Jon Gerrard
Résultats du scrutin 2007
    * Un député libéral a depuis été élu au fédéral
Encore plus de détails
740 991 Électeurs inscrits en 2007
420 540 Électeurs ayant voté en 2007
Taux de participation
2007 : 56,75%
2003 : 54,17%
1999 : 68,11%
1995 : 69,20%