Radio-Canada
Une rencontre déterminante lundi
Mise à jour le jeudi 30 avril 2009, 16 h 04 .
.
(archives)

La séance du conseil municipal lundi à Rimouski sera déterminante pour le projet de construction des deux tours à logements sur le site de l'actuel centre commercial de la Grande Place.

Jusqu'à présent, 95 % des propriétaires riverains ont donné leur accord à ce projet de 50 millions de dollars. L'ancien maire de Rimouski, Philippe Michaud, et son fils Jacques refusent toujours de signer l'entente.

Les deux hommes d'affaires sont au nombre des propriétaires riverains qui n'ont toujours pas donné leur consentement à la modification de la servitude du stationnement dans le secteur de la Grande Place.

Le père et le fils sont les copropriétaires du 38 Saint-Germain Est. M. Michaud refuse d'être considéré comme le fossoyeur du plus important projet immobilier jamais réalisé à Rimouski.

« On se s'oppose pas au projet. On dit simplement que sur nos bâtisses, donnez-nous les moyens de pouvoir contrôler les stationnements. C'est tout. Et puis faites vos tours », indique l'ancien maire.

M. Michaud et son fils sont déterminés à ne rien signer sans obtenir la gestion de quelques cases de stationnement pour leurs immeubles. Ils se disent prêts à faire face à l'adoption d'une loi privée.

La Ville de Rimouski pourrait demander l'adoption d'une loi privée pour mettre fin aux négociations qui visiblement n'avancent pas.

Le maire Éric Forest a confirmé que l'utilisation d'une loi, pour forcer les propriétaires récalcitrants à rentrer dans les rangs, sera à l'ordre du jour du comité plénier lundi, qui aura lieu tout juste avant la séance du conseil municipal.

C'est la firme lavalloise Réseau Sélection qui pilote le projet. Il s'agit du plus important projet immobilier à voir le jour à Rimouski.









Extrait audioHarold Michaud fait le point dans ce dossier.