Accueil > Tous nos dossiers > Histoire de CJBR































Le retour de Radio-Canada

Le 1er août 1977, la Société Radio-Canada se porte acquéreur des installations de CJBR. Une nouvelle ère commence, apportant elle aussi son lot de changement.


Vente de CJBR

Radio-Canada achète CJBR (1er août 1977)
La signature officielle se fait en présence de la secrétaire de Télémédia Liette Champagne, Jean-Jules Trudeau et Raymond David de Radio-Canada, du président de Télémédia Roch Demers, du vice-président éxécutif de Télémédia André Bureau et de Maurice Saint-Onge de Radio-Canada.
Photo : Guy Dubois.



Le coup de balai

Radio-Canada veut profiter de l'occasion pour changer les lettres d'appel de CJBR en CBSL. La population se mobilise pour contrer cette intention. Une pétition est lancée et la Société fait volte face.

La radio AM voit aussitôt sa programmation adaptée au modèle «Radio-Canadien» de la Première Chaîne. De nombreuses émissions proviennent maintenant du réseau, limitant la production locale à une trentaine d'heures par semaine.

L'émission matinale Debout, c'est l'heure ! animée par Jean Brisson, qui tenait l'antenne depuis 22 ans, est retirée des ondes. On implante à la place une formule qui met l'accent sur l'information et la vie culturelle régionale.

Changement de vocation

CJBR-FM, dont la programmation était jusque là demeurée autonome, fait désormais partie du réseau culturel de Radio-Canada.

Une équipe de production à Rimouski alimente la Chaîne culturelle en émissions musicales, dramatiques et documentaires. CJBR-FM deviendra un des plus précieux collaborateurs du réseau en région.




À consulter
  • Une fierté technologique
  • Affiliée de Radio-Canada
  • Une programmation diversifiée
  • Histoire de CJBR
  • Un lancement réussi
  • La belle époque
  • À la conquête du territoire
  • CJBR-FM
  • CJBR-TV
  • Le grand déménagement
  • Télémédia
  • Le retour de Radio-Canada
  • CJBR, tournée vers l'avenir
  • Références

    Autres dossiers


    © 2004 Radio-Canada. Tous droits réservés.