Accueil > Nouvelles































L'église de Sainte-Anne-de-Kent détruite par un incendie
Mise à jour le mercredi 29 juin 2005, 17 h 44 .


L'église en flammes
L'église en flammes
Un incendie a éclaté dans l'église de Sainte-Anne-de-Kent, sur la côte est du Nouveau-Brunswick, mercredi en fin d'après-midi.

Les nombreux corps de pompiers de la région ont combattu l'incendie de leur mieux, sans pouvoir le maîtriser. L'église plus que centenaire a été complètement ravagée.

Les autorités n'ont pas encore déterminé la cause du sinistre. Selon des résidents, l'église aurait été frappée par la foudre.

La construction de cette église de style néo-gothique a été terminée en 1889. Un siècle plus tard, a été reçu le statut de lieu historique du Nouveau-Brunswick. Les spécialistes la décrivent comme la chapelle Sixtine de l'Acadie en raison des trésors historiques qu'elle abritait.

Une grande perte pour l'Acadie

L'architecte et artiste acadien Léon Léger avait dessiné les plans de l'église. Elle contenait plusieurs joyaux, notamment un lustre de Murano. Selon le curé de la paroisse, le père Yvon LeBlanc, il ne resterait que quatre lustres de ce genre au monde.

L'église contenait aussi des fresques et des tableaux de grande valeur du peintre acadien Édouard Gautreau. L'architecte et ornemaniste Léon Léger y a également laissé des sculptures remarquables.

Selon l'historien Pierre Cormier, il s'agit de l'une des principales pertes d'oeuvres d'art de l'histoire de l'Acadie au Nouveau-Brunswick.

La paroisse de Sainte-Anne de Kent compte environ 900 habitants. La communauté est en deuil. Ses trésors historiques ont disparu à jamais.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.