Accueil > Nouvelles































Hôpital de Caraquet : Elvy Robichaud n'a pas l'intention de reculer
Mise à jour le jeudi 20 janvier 2005, 13 h 02 .


Elvy Robichaud
Le ministre Elvy Robichaud (archives)
Les 2000 personnes qui ont manifesté dans les rues de Caraquet mercredi n'ont pas ébranlé la confiance du ministre de la Santé et du Mieux-être, Elvy Robichaud, quant à l'appui dont dispose son gouvernement dans la Péninsule acadienne.

Selon M. Robichaud, la « guerre de clochers » entre Caraquet et Tracadie-Sheila au sujet des services de santé ne mettra pas en péril la mise en oeuvre du plan de santé.

« Oui ça fait mal, ce n'est pas plaisant, mais moi je ne veux pas me retrouver dans deux ou trois ans, que les urgences ni de Caraquet ni de Tracadie ne fonctionnent parce qu'on n'a rien fait », a déclaré le ministre Robichaud.

Elvy Robichaud nie qu'il ait déclaré, en présence du maire de Caraquet, Antoine Landry, vouloir laisser un héritage politique dans sa propre région de Tracadie-Sheila en y transférant certains services médicaux présentement offerts à Caraquet. Selon M. Robichaud, les propos de M. Landry durant la manifestation montrent que ce dernier a perdu le fil du débat sur la restructuration des soins dans la Péninsule acadienne.

Manifestation
Manifestation des opposants au plan de santé, à caraquet, le 19 janvier
Le député libéral de Caraquet, Hédard Albert, qui a assisté aux réunions entre le maire et le ministre, ne peut pas confirmer qu'Elvy Robichaud se soit exprimé de cette façon.

« Est-ce qu'il s'est prononcé vraiment sur ces mots-là ? Je ne peux pas le confirmer. Ce que moi je peux vous dire, de ce que j'entends en chambre, ce qui se passe dans le plan de santé, le ministre a un agenda caché », a déclaré M. Albert.

Hédard Albert accuse Elvy Robichaud de vouloir venger sa région, Tracadie-Sheila, de la perte de services au profit de Caraquet, à la fin des années 90.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.