Accueil > Nouvelles































L'élargissement de la route 185 pourrait se faire attendre
Mise à jour le jeudi 29 juillet 2004, 17 h 19 .


La route 185 entre Rivière-du-Loup au Québec et la frontière du Nouveau-Brunswick est considérée comme l'une des plus meurtrières du Québec. Depuis un accident qui a coûté la vie à cinq jeunes d'Edmundston en 2001, les gens des deux côtés de la frontière font pression pour que cette route soit élargie à quatre voies le plus rapidement possible.

La route 185
La route 185
Chaque jour environ 7000 véhicules circulent sur la route 185. Près de la moitié de ces véhicules sont des camions lourds. Il s'agit du seul tronçon de l'autoroute transcanadienne au Québec qui ne compte que deux voies.

Le coût total du projet d'élargissement est de 1 milliard de dollars. Le gouvernement du Québec est maintenant prêt à agir. « Actuellement, la décision est prise de convertir les 94 kilomètres de la route 185 en autoroute à deux chaussées. La décision est prise par le gouvernement du Québec », a confirmé Jean-Louis Loranger, directeur régional au ministère des Transports du Québec.

Jean-Louis Loranger
Jean-Louis Loranger
Le 29 décembre 2001, huit personnes, dont cinq jeunes d'Edmundston, au Nouveau-Brunswick, ont perdu la vie dans un accident de voiture sur la route 185. À la suite de cet accident, la population des deux côtés de la frontière a manifesté en commun pour presser les gouvernements d'agir.

Depuis ce temps, un tronçon de moins de deux kilomètres a été complété. D'autres travaux sont maintenant en cour, dont un tronçon d'un peu plus d'un kilomètre, à Dégelis, près de la frontière du Nouveau-Brunswick. Les élus municipaux demandent aux gouvernements d'agir beaucoup plus rapidement.

Manifestation en faveur de l'élargissement (archives)
Manifestation en faveur de l'élargissement (archives)
Au Nouveau-Brunswick, le gouvernement s'est engagé à terminer l'autoroute transcanadienne à quatre voies d'ici 2007. Au Québec, la construction risque de prendre plus de temps à cause des études d'impacts sur l'environnement et des audiences publiques.

Plusieurs familles ont érigé des croix en guise de souvenir de leurs proches qui ont perdu la vie sur la 185. Ces symboles demandent aussi aux gouvernements combien faudra-t-il de morts avant que la route soit achevée?




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.