Accueil > Nouvelles































Rivière Petitcodiac : deux solutions retenues
Mise à jour le dimanche 18 avril 2004, 11 h 56 .


Un groupe d'environnementalistes se réjouit des données rendues publiques par les consultants qui réalisent une étude d'impact environnemental sur la rivière Peticodiac, au Nouveau-Brunswick.

Les Sentinelles Petitcodiac viennent à la conclusion que le gouvernement n'aura d'autre choix et devra soit ouvrir les vannes, soit remplacer le pont-chaussée reliant Riverview et Moncton.

Les données dévoilées par la firme AMEC, qui réalise l'étude d'impact environnemental sur la rivière Petitcodiac, suggèrent qu'il s'agit là des deux options les plus réalistes.

Un passage pour les poissons

La problématique tourne autour du passage des poissons dans la rivière. Il y a une dizaine d'espèces de poissons qui circulent dans le cours d'eau. Selon leur cycle naturel, chacune d'entre elles doit pouvoir remonter ou descendre la rivière. Il leur faut donc une façon de passer au travers du pont-chaussée.

On y retrouve déjà une porte, qu'on appelle passe à poisson, mais elle n'est pas adéquate pour toutes les espèces. De plus, la boue en obstrue souvent le passage. Les poissons rebroussent chemin, ne pouvant trouver de passage. Le problème ne peut être résolu en ouvrant pendant les périodes migratoires, car elles sont réparties sur différentes périodes de l'année.

La balle est maintenant dans le camp de la population qui a jusqu'au 17 mai pour commenter les données dévoilées lors de l'atelier.


Hyperliens
Sentinelles Petitcodiac

Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes



Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.