Accueil > Nouvelles































Une compagnie de Moncton devra répondre à des accusations de pollution
Mise à jour le mercredi 5 novembre 2003, 14 h 34 .


Une compagnie de construction de Moncton devra finalement répondre en décembre à des accusations relativement à un écoulement de produits toxiques dans le ruisseau Humphrey, un affluent de la rivière Petitcodiac.

La rivière Petitcodiac (archives)
Le cas de la compagnie Newco devait être traité en cour provinciale le 5 novembre à Moncton, mais l'audience a été remise au 4 décembre prochain afin d'accorder plus de temps à l'avocat de la défense pour se préparer.

Les accusations ont été portées par le ministère de l'Environnement du Canada à la suite d'une enquête effectuée l'an dernier.

L'organisation des Sentinelles de la Petitcodiac avait alerté le ministère de l'écoulement suspect dans le ruisseau Humphrey.

« Les endroits où on a découvert ces rejets, bien ça s'en allait directement dans le ruisseau. Normalement, ce sont seulement des rejets de pluie qui se rendent dans les ruisseaux. Donc, on savait immédiatement qu'il y avait un problème », a indiqué le directeur général des Sentinelles Petitcodiac, Daniel LeBlanc

Écoulement de l'ancien dépotoire municipal sur la berge de la rivière (archives)
Depuis la découverte de l'écoulement des rejets toxiques, Daniel LeBlanc et son équipe ont remarqué que des actions ont déjà été entreprises pour corriger la situation.

« Pour l'instant, la bonne nouvelle, c'est qu'il y a quelqu'un qui s'en occupe. L'usine en question a reçu l'ordre de cesser d'envoyer ces rejets dans le ruisseau et puis de faire les raccordements nécessaire », a souligné M. LeBlanc.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.