Documentaires

Le mai du documentaire à Radio-Canada Acadie


À compter du dimanche 2 mai, Radio-Canada Acadie propose Le mai du documentaire sur les ondes de la télévision publique. Des cinéastes d'ici nous proposent des histoires portées par les gens de chez nous.


Le dimanche 2 mai à 19 h 30

Kedgwick et Hasroun

Kedgwick, petite municipalité du nord du Nouveau-Brunswick, et Hasroun, au nord du Liban, possèdent des liens de parenté depuis quatre générations.

À travers le témoignage de Canadiens d’origine libanaise, c’est une quête d’identité qui se dessine, un envoûtement et un désir d’aller vers l’autre culture. Nous rencontrons les familles Farrah, Abud, Awad au Canada et au Liban.

Ces familles nous parlent de leur intégration par l’entreprenariat, les arts, la culture, la religion. Ces familles vivent-elles des problèmes identitaires? Quelle a été leur adaptation à la cuisine régionale? Kedgwick et Hasroun est une porte d’entrée dans l'imaginaire libanais en parallèle avec l'Acadie rurale.

Ce documentaire brosse un portrait des différentes réalités de la communauté libanaise vivant en Acadie et au Canada depuis plus de cent ans. C’est aussi une occasion de jeter un regard sur la société acadienne des Maritimes et l'histoire peu connue du multiculturalisme du début du XXe siècle à aujourd’hui.

Réalisation: Paul Arseneau
Bellefeuille productions


Le dimanche 9 mai à 19 h 30

Épouses de guerre oubliées

Pier 21 à Halifax, a été la première image du Canada pour près de 45,000 épouses de guerre et 22,000 enfants nés outre-mer. Ils ont immigré au Canada entre 1942 et 1948 pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Ce documentaire relate l'histoire de plusieurs épouses de guerre. On s'attarde à leur vie avec leur famille et leurs enfants ainsi qu'à leur pensée pour leur pays natal. Ces Européennes, la grande majorité étant originaire de la Grande-Bretagne, ont épousé un soldat canadien lors de la 2e guerre mondiale.

Leur histoire est parsemée d'événements dont la perte de leur citoyenneté canadienne sans en être avertit. Comme ce fut le cas du Lieutenant général et sénateur, l’honorable Roméo Dallaire. On y retrouve aussi l'histoire de madame Landry qui a épousé un Acadien des Iles-de-la-Madeleine.

Épouses de guerre oubliées représente vraiment le dicton populaire « qui prend mari prend pays ».

Scénario et réalisation: Aurore Thériault
Production: Bellefeuille Productions


Le dimanche 16 mai à 19 h 30

Plus grand que la mer

Un film choc sur les effets du réchauffement planétaire au Canada atlantique. Nous nous intéressons au littoral du golfe Saint-Laurent dans six régions particulièrement vulnérables à la montée des eaux et menacées par l’érosion accélérée de leurs côtes. Au-delà des effets physiques de l'érosion, il y a l'expérience humaine des résidents. On y rencontre des experts qui en termes familiers expliquent les causes et conséquences prévisibles d’une situation qui s’empire au point d’être irrémédiable.

Les changements climatiques ont déjà un effet sur une vingtaine de familles du village de Le Goulet, dans la Péninsule acadienne. Elles doivent déménager. La mer ronge, plus rapidement la côte et tout son littoral, cette côte située derrière leurs maisons! Ils doivent partir.

Réalisation: Marc H. Savoie
Production Phare-Est


Le dimanche 23 mai à 19 h 30

Marie Hélène Alain en dialogue avec la pierre

L'artiste Marie Hélène Allain religieuse et artiste professionnelle sculpte la pierre. La force de la vie jaillit de l’ensemble de son œuvre, d’une grande sensualité. Pour cette femme, rien n’est profane, tout est intimement lié. Son dialogue avec Dieu et celui qu’elle entretient avec la pierre se font écho et ses œuvres révèlent le rapport intime qui lie l’artiste à la matière. Au fil d’entrevues avec Marie Hélène Allain et de lectures d’extraits de son journal, Rodolphe Caron nous convie à une rencontre avec cette artiste religieuse. Avec la vivacité, la sagesse et la générosité qui la caractérisent, elle nous guide à travers son œuvre sculpturale et sa vie spirituelle. On découvre ainsi le parcours singulier d’une femme qui a su harmoniser sa vie spirituelle et sa vie artistique, sans jamais sacrifier la qualité ou l’intensité de l’une au profit de l’autre.

Réalisation: Rodolphe Caron
Coproduction: Productions Appalaches et ONF


Le dimanche 30 mai à 19 h 30

Ode à l'Acadie

Ode à l'Acadie a marqué le paysage musical de l'Acadie au cours des dernières années. Cette production a vu le jour en 2004 dans la Péninsule acadienne et dès le début a connu un succès retentissant. Maintenant, c'est au tour des téléspectateurs de Radio-Canada de découvrir le monde des artistes Isabelle Thériault, François Émond, Chritian KIT Goguen, Benoit Picard, Monique Poirier, Patricia Richard et Louise Vautour. Ode à l'Acadie ce sont ces sept artistes qui livrent une interprétation moderne de certaines des plus belles chansons d'Acadie. La direction artistique et la mise en scène d'Ode à l'Acadie sont de René Cormier et la direction musicale est d'Isabelle Thériault.

Réalisation: Moya Walsh et Jim Spitler
Production: New Scotland Pictures