La route 175


LA ROUTE DU PARC : HISTOIRE ET AVENIR


À l'occasion de la diffusion d'un épisode de l'émission Tout le monde en parlait consacré aux événements qui ont mené au réaménagement de la route 175 dans la réserve faunique des Laurentides, Radio-Canada Saguenay-Lac-Saint-Jean propose une émission spéciale sur les impacts de cette nouvelle route à voies divisées pour la région.


TABLE RONDE : AU-DELÀ DE LA ROUTE 175...

En 1989, la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean se mobilise pour réclamer des gouvernements une route plus sécuritaire reliant la région à celle du Québec. Après plus de 15 ans de démarches, la route de la réserve faunique des Laurentides devient une route à voies divisées. Si la sécurité était l'enjeu premier de cet investissement majeur, quelles sont les répercussions au Saguenay-Lac-Saint-Jean? L'industrie touristique et l'économie de la région en ont-elle bénéficié tel qu'attendu?




TOUT LE MONDE EN PARLAIT : LA ROUTE DU PARC

La route 175 qui traverse la réserve faunique des Laurentides a conservé pendant des décennies la réputation d'être l'une des plus dangereuses au Québec. Mieux connue comme « la route du parc », elle relie la ville de Québec au Saguenay. Véritable tunnel de 200 kilomètres taillé au milieu des épinettes, sa mauvaise réputation freinait l'ardeur des touristes, surtout en hiver, et limitait le développement économique du Saguenay-Lac-St-Jean. À la fin des années 1980, après 47 accidents mortels en à peine 4 ans, la population régionale s'est mobilisée pour réclamer une route à voies divisées. Une très longue bataille, que nous racontent Jean-François Coulombe et Marc Landry.