Première Chaîne > Café, boulot, Dodo > Chroniques



























La petite histoire du Saguenay Dry et du Red Champagne
(6 mars 2006)- On retrouve au Saguenay-Lac-Saint-Jean deux liqueurs douces qui font presque partie du folklore. Mais en connaissez-vous l'origine? Doris Larouche et Jean-François Coulombe nous en apprennent un peu plus au sujet du Saguenay Dry et du Red Champagne.

 Écoutez (6 min 12 s)


La petite histoire du Saguenay Dry

La marque Saguenay existe depuis 1927. Au départ, la compagnie fabriquait des boissons à saveur de fruits, dont le gingembre. En 1929, on arrête de produire les boissons à saveur de fruits. Seule la boisson à saveur de gingembre survit, le Saguenay Dry.

Le Saguenay Dry a un concentré unique, qui n’est pas celui du Canada Dry. En 2000, l’entreprise Multi-Sodas, qui possède la marque Saguenay Dry, est vendue à Pepsi. En 2002, on cesse l’embouteillage du Saguenay Dry dans la région.

Les ventes de Saguenay Dry augmentent pendant les vacances d’été et de Noël, vraisemblablement parce que ceux qui reviennent dans leur région d’origine en achètent...


La petite histoire du Red Champagne

D’où vient le Red Champagne? Il aurait été inventé par Elzéar Plourde, qui a fondé Breuvages EPL en 1937 à St-Félicien. Le secret? Un mélange de 7 saveurs, dont le nectar et la cerise, mélangés avec du Cream Soda et différentes essences.

La petite histoire raconte que cette boisson a été fabriquée pour une campagne électorale, mais on ne sait pas laquelle… La boisson ayant eu un franc succès, on décide de poursuivre la production.

En 1941, Elzéar Plourde décide de s’agrandir: il ouvre une succursale à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Trois ans plus tard, c’est à Jonquière que l’expansion se poursuit.

La famille Plourde a continué la production de Red Champagne jusqu’à la fin des années 80, après quoi la marque est vendue à Philippe Simard et fils. La boisson unique n’est plus fabriquée dans la région depuis 6 ans.

Le Red Champagne est vendu seulement au Saguenay-lac-Saint-Jean. On en vend 80 000 caisses annuellement au lac Saint-Jean.