Accueil > Nouvelles


































Non à la charia: des Iraniennes crient victoire
Mise à jour le vendredi 27 mai 2005, 16 h 45 .


La députée libérale Fatima Houda-Pépin
Jeudi, l'Assemblée nationale a voté à l'unanimité une motion interdisant l'implantation de tribunaux islamiques au Québec. Le texte a été présenté par la députée libérale Fatima Houda-Pepin, elle-même musulmane, et la députée péquiste de Terrebonne, Jocelyne Caron.

Pour Elahé Chokraï de l'Association des femmes iraniennes de Montréal, ces tribunaux basés sur la charia sont discriminatoires à l'égard des femmes.

Pour l'Association, cette motion du Québec constitue une victoire parce que cela envoie un message aux autres provinces, comme l'Ontario, qui doit bientôt trancher sur la question. Dans cette province, un groupe de musulmans de Toronto veut mettre en place des tribunaux d'arbitrage qui règleraient des questions de divorce, de garde des enfants et d'héritage selon les prescriptions de la charia.

De son côté, le Conseil musulman de Montréal qualifie de raciste la motion qui rejette l'implantation de tribunaux islamiques au Québec. Le président du Conseil musulman de Montréal, Salam el-Menyawi, se justifie en disant que la motion cible l'Islam et les musulmans. Il se dit choqué par la motion de l'Assemblée nationale et ajoute que les musulmans n'ont jamais fait une telle demande au Québec.

Des manifestations se tiendront en septembre contre l'implantation des tribunaux islamiques au Canada.




Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.