Accueil > Nouvelles


































Les conseillers Grundman et Dussault plaident coupable
Mise à jour le mardi 14 septembre 2004, 12 h 56 .


Irving Grundman (archives)
Plus de deux ans après avoir été accusés, les conseillers municipaux Irving Grundman et René Dussault ont plaidé coupable au palais de justice de Montréal d'avoir exigé un pot-de-vin de 75 000 dollars, en avril 2002, pour faciliter le changement de zonage d'un emplacement sur le boulevard Henri-Bourassa Ouest, dans l'arrondissement de St-Laurent, afin qu'un complexe immobilier y soit érigé. Ils ont immédiatement remis leur lettre de démission.

Les deux hommes avaient été expulsés du parti du maire Gérald Tremblay, l'Union des citoyens et citoyennes de Montréal, dès que les accusations avaient été portées, l'an dernier. Ils siégeaient tous deux au conseil d'arrondissement de Saint-Laurent à titre de conseillers indépendants.

Une ordonnance de non-publication est toujours en vigueur, car deux autres accusés doivent subir un procès dans ce dossier, soit les hommes d'affaires José Sardano et Luis Vitorino.

René Dussault (archives)
Dussault et Grundman, ancien directeur général du Canadien de Montréal, reviendront en cour le 4 octobre pour les représentations sur la peine. Ils sont passibles de cinq ans d'emprisonnement, mais il y a peu de chance qu'ils s'y retrouvent vu leur âge: Dussault est âgé de 68 ans, et Grundman, de 76 ans.

Isabelle Richer fait le point
Extrait vidéo

















Autres nouvelles régionales >>>

Toutes les nouvelles nationales et internationales >>>


© Radio-Canada. Tous droits réservés.