1. Accueil
  2. Économie
  3. Indicateurs économiques

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 5 %

Tiff Macklem, en conférence de presse.

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

marcgosselin005
Marc Gosselin

Comme elle l’avait fait en septembre et en octobre, la Banque du Canada a annoncé mercredi matin qu’elle maintenait son taux directeur à 5 %.

Dans les commentaires accompagnant sa décision, la Banque du Canada écrit que le ralentissement de l'économie réduit les pressions inflationnistes pour un éventail grandissant de biens et de services.

Cette diminution des pressions, combinée à la chute des prix de l’essence, a contribué à la baisse de l’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation, qui s’est chiffrée à 3,1 % en octobre (nouvelle fenêtre). Toutefois, l’augmentation des frais de logement s’est accrue, ce qui reflète la croissance plus rapide des loyers et des autres coûts pour se loger, ainsi que la contribution continue des intérêts hypothécaires élevés.

Au cours des derniers mois, les mesures de l’inflation fondamentale privilégiées par la banque centrale se sont établies autour de 3,5 à 4 %, et les données d’octobre se situent dans le bas de cette fourchette, ajoute la banque centrale.

L'institution note que plus de signes montrent que la politique monétaire restreint les dépenses et allège les pressions sur le prix, ce qui explique pourquoi elle a décidé de maintenir son taux directeur à 5 %.

La Banque du Canada reste tout de même préoccupée par les risques entourant les perspectives d'inflation et reste prête à augmenter à nouveau son taux directeur si c'est nécessaire.

Le Conseil de direction veut voir l’inflation fondamentale continuer de baisser, et ce, de façon durable. Il surveille encore de près l’équilibre entre l’offre et la demande, les attentes d’inflation, la croissance des salaires et les pratiques d’établissement des prix des entreprises, écrit la Banque du Canada, qui a augmenté son taux directeur à 10 reprises depuis le début de 2022 afin de ramener l'inflation dans une fourchette annuelle variant de 2 à 3 %.

Des nuages au-dessus de l'économie canadienne

Les nuages s’accumulent au-dessus de l’économie canadienne depuis septembre. Le taux de chômage a augmenté de 0,1 % en novembre pour s’établir à 5,8 % au pays (nouvelle fenêtre). Le taux de chômage était de 5 % en avril.

L’économie canadienne a beau avoir créé 25 000 emplois en novembre, la croissance démographique a surpassé la création d’emplois.

Le 30 novembre, Statistique Canada révélait que l’économie canadienne s’était contractée de 1,1 % sur une base annuelle au troisième trimestre de 2023 (nouvelle fenêtre).

marcgosselin005
Marc Gosselin

À la une