1. Accueil
  2. Justice et faits divers
  3. Crimes et délits

Démantèlement d’un important réseau de trafic de drogue à Ottawa

De la drogue et des armes exposées sur une table.

La GRC et ses partenaires ont démantelé un groupe criminel d'Ottawa et saisi des drogues et des armes à feu.

Photo : Gracieuseté de la GRC

RCI

La Gendarmerie royale du Canada (GRC), l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et le Service de police d'Ottawa affirment avoir déjoué une tentative d'importation de 52 kilogrammes de cocaïne de la Colombie qui aurait pu être vendue pour environ 1,5 million de dollars. Quatre suspects en lien avec cette affaire ont été arrêtés, selon les services de sécurité.

Dans un communiqué publié mardi, la Gendarmerie royale du Canada indique que les personnes arrêtées sont des résidents d'Ottawa. Elles font face à cinq chefs d'accusation liés à la drogue et aux armes à feu après que des agents ont perquisitionné une propriété à proximité de la capitale fédérale en novembre. La Gendarmerie royale du Canada prétend que c'est là que le groupe entreposait de la drogue.

Une enquête de longue haleine

L'enquête aurait débuté en août lorsque des agents de l'Agence des services frontaliers du Canada au Nouveau-Brunswick ont identifié une entreprise canadienne soupçonnée d'utiliser des conteneurs maritimes pour faire passer de la drogue de la Colombie au Canada.

En octobre, les enquêteurs canadiens ont été informés d’une saisie de 38 kilogrammes de cocaïne dans un conteneur destiné à une entreprise de la région d'Ottawa par les autorités colombiennes. Ils ont appris par la même occasion qu'un deuxième conteneur était en route pour le même endroit.

Des agents colombiens posant devant un conteneur et de la drogue.

Les autorités colombiennes ont saisi en octobre dernier 38 kilogrammes de cocaïne dans un conteneur destiné à une entreprise de la région d'Ottawa.

Photo : Gracieuseté de la GRC

Ce deuxième conteneur a été repéré à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, à la fin du mois d'octobre et, avec l'aide d'un chien de recherche de l'Agence des services frontaliers du Canada, les enquêteurs ont trouvé et saisi les 14 kilogrammes de cocaïne restants.

À partir de là, la GRC a commencé à suivre le conteneur dans l'est du Canada, ce qui a conduit les enquêteurs à la propriété près d'Ottawa où ils ont trouvé deux armes à feu prohibées et un gilet pare-balles, selon le communiqué de la GRC.

Une collaboration de plusieurs services

On ignore pour l’instant la date d’arrestation des quatre suspects âgés de 31 à 48 ans. Ils sont détenus jusqu'à leur prochaine comparution devant le tribunal le 15 décembre.

La police d'Ottawa a participé à l'exécution du mandat de perquisition, selon le même communiqué de presse, tandis que de nombreuses unités de la Gendarmerie royale du Canada au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, ainsi que des agents de l'Agence des services frontaliers du Canada dans le Nord de l'Ontario et à l'étranger, ont également joué un rôle dans la saisie.

Cette opération réussie montre l'importance de collaborer avec nos partenaires nationaux et internationaux chargés de l'application de la loi pour perturber l'entrée de drogues illégales au Canada, souligne la directrice par intérim des opérations de renseignement et d'exécution de la loi de l'Agence des services frontaliers du Canada pour la région de l'Atlantique, Julie Brock.

Avec les informations de CBC News

À la une