1. Accueil
  2. Économie
  3. Indicateurs économiques

Légère augmentation du taux de chômage au Canada en novembre, à 5,8 %

Une travailleuse soude les portières d'un véhicule à l'usine de GM à Oshawa.

Selon Statistique Canada, 28 000 emplois ont été créés en novembre dans le secteur de la fabrication ainsi que 16 000 de plus dans la construction.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Stéphane Bordeleau, journaliste à Radio-Canada.ca
Stéphane Bordeleau

La faible progression de l’emploi au Canada, qui n’a crû que de 0,1 % le mois dernier, a contribué à faire augmenter le taux de chômage au pays, qui est passé de 5,7 % en octobre à 5,8 % en novembre, un léger bond de 0,1 point de pourcentage.

Selon Statistique Canada, 28 000 emplois ont été créés en novembre dans le secteur de la fabrication ainsi que 16 000 de plus dans la construction.

Mais des baisses de 27 000 emplois ont cependant été mesurées dans le commerce de gros et de détail. Les secteurs de la finance, des assurances, des services immobiliers et des services de location ont également accusé une baisse de 18 000 emplois en novembre.

Bien qu’il ait peu varié en octobre et en novembre, le taux de chômage continue malgré tout de croître au Canada, affichant une progression de 0,8 point de pourcentage depuis le mois d’avril.

En novembre, le total des heures travaillées a diminué de 0,7 %, alors qu’il était en hausse de 1,3 % à la même période l’an dernier.

Le salaire horaire moyen, quant à lui, a augmenté de 4,8 % en novembre pour atteindre 34,28 $, en hausse de 1,57 $. Une hausse comparable à celle d’octobre, souligne Statistique Canada.

En hausse au Québec

Au Québec, le taux de chômage a quant à lui augmenté 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 5,2 %. Rappelons qu'il y a un an, le taux de chômage atteignait un creux historique de 3,9 % (nouvelle fenêtre) au Québec. Il a depuis progressé de 1,3 point de pourcentage.

Le taux de chômage est par contre demeuré relativement stable en Ontario en novembre à 6,1 %, en recul de 0,1 point de pourcentage par rapport aux données d'octobre (6,2 %).

Les régions métropolitaines (RMR) de Windsor (7,6 %), St. Catharines–Niagara (7,3 %) et Oshawa (7,3 %) ont cependant affiché les taux de chômage les plus élevés des 20 plus grandes région métropolitaine de recensement au pays. Ce sont en revanche les région métropolitaine de recensement de Québec (2,7 %), de Kelowna (3,9 %) et de Victoria (4,1 %) qui affichaient les taux les plus faibles.

Stéphane Bordeleau, journaliste à Radio-Canada.ca
Stéphane Bordeleau

À la une