1. Accueil
  2. Société
  3. Autochtones

Buffy Sainte-Marie retire les références à ses origines cries de son site Internet

Le visuel du site Internet de Buffy Sainte-Marie.

Les prétentions de l'icône de la musique quant à ses origines autochtones sont remises en question par des membres de sa famille et par une enquête incluant des documents généalogiques, des recherches historiques et des récits personnels.

Photo : Radio-Canada

RCI

Les origines autochtones de l’autrice-compositrice-interprète Buffy Sainte-Marie ont disparu de sa biographie en ligne; son site web officiel ne prétend ainsi plus qu'elle est une femme crie « probablement » née dans la Première Nation Piapot en Saskatchewan.

Les changements ont été apportés sur buffysainte-marie.com quelques jours après que CBC eut publié son enquête du 27 octobre (nouvelle fenêtre) qui remettait en question l'ascendance crie de la chanteuse.

Dans sa première déclaration au diffuseur public depuis la publication de l'enquête, Buffy Sainte-Marie a écrit qu'elle avait supprimé du matériel de son site Internet afin de limiter les critiques, menaces et abus auxquels les personnes qui l'ont défendue publiquement ont dû faire face depuis la publication de l'enquête.

J'ai l'obligation de les protéger, indique sa déclaration par courrier électronique. Et c'est pour cette seule raison que j'ai limité mon engagement public et supprimé de mon site Internet des faits que vous essayez maintenant d'utiliser pour susciter davantage de controverses.

Extrait de la biographie en ligne de Buffy Sainte-Marie datant du 7 novembre 2023.

Selon Wayback Machine, une fonction d'archive numérique de pages web, pas plus tard que le 7 novembre, la biographie de Sainte-Marie sur son site Internet la décrivait à deux reprises comme une «auteure-compositrice-interprète crie».

Photo : Radio-Canada

Avant d’apporter des changements à sa biographie, on pouvait lire que la chanteuse était la première personne autochtone à avoir remporté un Oscar pour avoir écrit la chanson à succès Up Where We Belong [du film] An Officer and a Gentleman [Officier et gentleman].

De plus, il était écrit qu’elle avait reçu la reconnaissance de Louis T. Delgado comme philanthrope de l’année.

Ces deux affirmations ne se trouvent plus dans sa biographie, ainsi que cette phrase : Dans le climat actuel de #faussenouvelles dommageable et d'orgueil toxique, l'honnêteté incisive, la clarté et la compassion intelligente de Buffy Sainte-Marie ressortent avec un vif relief.

Éviter la confrontation?

Michelle Good, auteure, avocate à la retraite et membre de la nation crie Red Pheasant en Saskatchewan, a récemment écrit un article dans le Toronto Star sur la controverse entourant l'enquête de CBC.

On lui a probablement conseillé de supprimer ces [références à l'indigénéité] à mesure que la controverse fait rage, a indiqué Michelle Good. Elle essaie probablement d'éviter une confrontation au sujet du fait d'avoir reçu des récompenses auxquelles elle n'avait pas droit.

Or, de l'avis du chef par intérim de la Première Nation Piapot, Ira Lavallee, cette confusion pourrait être évitée avec un test d'ADN qui permettrait de clarifier les questions sur l'ascendance de Sainte-Marie.

C'est quelque chose que n'importe qui dans ma communauté peut faire et n'aurait pas peur de faire, parce que nous savons qui nous sommes et ce que nous sommes, et cela peut facilement être prouvé grâce à un test d'ADN, a-t-il fait valoir.

Ira Lavallee qui pose devant la camera.

Le chef par intérim de la Première Nation Piapot, Ira Lavallee, souhaite que Buffy Sainte-Marie clarifie la question de ses origines autochtones en faisant un test d'ADN.

Photo : Radio-Canada

Si Buffy faisait ça, c'est une chose qui pourrait éclaircir tout ça.
Une citation de Ira Lavallee, chef par intérim de la Première Nation Piapot

Dans un courriel, CBC a demandé à Buffy Sainte-Marie son point de vue sur la suggestion de Ira Lavallee.

Elle n'a pas répondu à cette question précisément. En vérité, je n'ai pas besoin de vous répondre, a-t-elle écrit mercredi dans son courriel. Ceux qui m'aiment savent qui je suis.

Ira Lavallée affirme toutefois que la controverse au sujet de Buffy Sainte-Marie l'a amené, ainsi que d'autres membres de la communauté, à faire une introspection.

Je n'ai rien contre Buffy [Sainte-Marie], mais cela nous a amenés à examiner de plus près qui a des liens ancestraux légitimes avec notre communauté, a-t-il reconnu.

Toute cette question a mis en lumière cette question : qui sommes-nous? Quelle est notre place?

Il soutient qu'en se questionnant ainsi, il a lui-même clarifié ses propres liens ancestraux : Je peux clairement définir et prouver qui je suis et d'où je viens.

L'histoire de la naissance de Buffy Sainte-Marie (nouvelle fenêtre), de son enfance et de son identité a changé au fil des années. En effet, elle s'est d'abord désignée comme algonquine et mi’gmaw, avant de dire qu'elle était crie, adoptée par une mère de la Saskatchewan.

Cependant, Canadian Broadcasting Corporation a retrouvé son acte de naissance, qui indique que Buffy Sainte-Marie est née en 1941 à Stoneham, au Massachusetts.

Des allégations de Delia Opekokew, une des avocates de Buffy Sainte-Marie, contenues dans un affidavit auquel CBC fait référence indiquent que dans les années 1970 et 1980, sa mère de la Première Nation Piapot l'avait volontairement donnée en adoption à une famille américaine.

Avec les informations de Geoff Leo

À la une