1. Accueil
  2. Société
  3. Autochtones

Un programme qui réunit les enfants autochtones et leur famille a du succès à Winnipeg

Le centre Ma Mawi Wi Chi Itata souhaite que son programme fasse partie intégrante du système de protection de l’enfance au Manitoba.

Une femme assise devant une porte décorée.

Cara Courchene a pu retrouver ses enfants grâce au programme géré par le centre Ma Mawi Wi Chi Itata.

Photo : Radio-Canada / Warren Kay

RCI

Lundi, le centre Ma Mawi Wi Chi Itata a rendu public un rapport qui illustre le succès du programme Family Group Conference, qui a permis de réduire le nombre d'enfants autochtones pris en charge par la protection de l'enfance.

Le programme a permis à des enfants de retrouver leur famille ou empêché que des enfants n'entrent dans le système de protection de l'enfance, selon le centre Ma Mawi Wi Chi Itata. Son taux de succès est évalué à 98 %.

Sur une période de trois ans, 655 enfants ont fait partie de ce programme. Sur ce nombre, 263 vivent avec leur famille, et 139 attendaient, en mars 2020, de rentrer chez eux.

Le programme a également permis à 141 enfants de ne pas être envoyés dans des familles d'accueil non autochtones.

En conférence de presse, la directrice générale du centre Ma Mawi Wi Chi Itata, Diane Redsky, a indiqué qu’elle souhaite que le programme soit encadré par la Loi sur les services à l'enfant et à la famille.

Elle ajoute que le centre Ma Mawi Wi Chi Itata continue de travailler avec les services à l'enfant et à la famille au Manitoba, le gouvernement provincial et les autres intervenants.

Mme Redsky espère que cette collaboration permettra de préserver la façon de faire adoptée par le programme Family Group Conference, qui se base sur les valeurs autochtones.

Une histoire de succès réalisée par ce programme

Membre de la Première Nation Sagkeeng, Cara Courchene est un exemple de la réussite de ce programme, qui lui a permis de retrouver ses enfants.

Cara Courchene a elle-même été en famille d'accueil pendant son enfance. Elle raconte que, plus tard, elle faisait souvent la fête et que, devenue mère, elle a tenté de trouver un équilibre entre ses responsabilités familiales et son style de vie.

De toute évidence, la drogue a pris le dessus, explique la femme de 36 ans.

Ses enfants lui ont été retirés. Elle a été orientée vers le programme Family Group Conference pendant que ses enfants étaient dans un foyer d'accueil géré par le centre Ma Mawi Wi Chi Itata.

Cara Courchene a été jumelée avec une mentore, grâce à qui elle s'est sentie comme un membre de la famille.

Elle est reconnaissante à sa mentore de ne jamais l'avoir abandonnée.

Ce qui m'a marquée, c'est la façon dont ma mentore prenait de mes nouvelles. À plusieurs reprises, elle venait simplement frapper à ma porte et disait : "As-tu faim?" ou "as-tu besoin de parler à quelqu'un?", et je pense que c'est ce qui m'a aidée à traverser certaines de mes périodes difficiles.
Une citation de Cara Courchene, bénéficiaire du programme Family Group Conference

[Les gens du centre] ne vous quittent pas, même quand vous êtes au plus mal comme je l'étais. Ils n'ont jamais renoncé à moi, et c'est ce que j'ai aimé chez eux, déclare-t-elle.

Cara Courchene est entrée en désintoxication et est sobre depuis 2019.

Inspirée par l'aide qu'elle a reçue, Cara Courchene termine actuellement des études pour devenir travailleuse de soutien aux familles. Elle veut aider les gens comme elle à réaliser qu'ils peuvent se libérer de leur dépendance et retrouver leurs enfants.

Le programme du centre Ma Mawi Wi Chi Itata a obtenu une enveloppe de 2,5 millions de dollars pour tripler le nombre de familles admissibles sur une période de trois ans. Le rapport d'activités permet de comprendre de quelle façon le centre s'y est pris pour réussir et recommande un financement stable pour le programme.

Avec les informations d'Ian Froese

À la une