1. Accueil
  2. Justice et faits divers
  3. Incendie

Un feu jette une famille syrienne à la rue la veille de son premier anniversaire au Canada

Un homme et une femme se tiennent côte à côte devant un immeuble.

Hamid (à gauche) et Soha (à droite) Al Hamoud sont photographiés à l'extérieur de leur maison dans le quartier Queensway Terrace North d'Ottawa. Leur maison a été gravement endommagée par un incendie tôt jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

RCI

Une famille syrienne qui s’apprêtait à célébrer le premier anniversaire de son arrivée au Canada a tout perdu jeudi matin dans un incendie qui a détruit sa maison de l’avenue Hanlon dans l’ouest de la capitale.

Les Al Hamoud ont été chassés de leur lit aux premières heures du matin. Personne n'a été blessé, mais la famille est temporairement sans domicile.

Ironiquement, presque au même moment, Marine Armstrong, membre du groupe qui a parrainé l’arrivée de la famille Al Hamoud au Canada, soulignait dans une lettre que la première année de ses protégés à Ottawa se terminait en beauté.

Le père, Hamid, s’est trouvé un nouveau boulot, la mère, Soha, est enceinte de son quatrième enfant, tandis que les trois autres fils apprennent l'anglais et s'intègrent à l'école, écrivait-elle.

Deux jours plus tard, Marine Armstrong a dû réécrire sa lettre qui entretemps avait pris une tournure beaucoup plus tragique.

Cela ne se termine pas de façon magnifique, a déclaré Mme Armstrong. Ça se termine plutôt de façon désastreuse.

Mes enfants ont peur, ils sont terrifiés, dit le père

Hamid Al Hamoud a raconté à CBC News ce qui s'est passé la nuit de l'incendie.

Sa femme s'est réveillée juste après minuit, jeudi, en entendant ce qu'elle croyait être le bruit de gouttes d'eau dans la chambre des enfants.

Elle est allée vérifier et a plutôt trouvé un petit feu près des lits des enfants. Elle a réveillé son mari en catastrophe et les deux se sont précipités dehors en compagnie des enfants.

Un camion de pompier devant un immeuble.

La scène de l'incendie captée par les Services d'incendie d'Ottawa, juste après minuit, jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Service des incendies d’Ottawa

Le plus jeune fils dormait dans les bras de son père quand celui-ci l'a sorti de sa chambre, mais il s’est réveillé dès qu'ils ont passé le cadre de porte.

Ils ont peur, ils sont terrifiés, a déclaré Hamid Al Hamoud à propos de ses enfants.

Personne n'a été blessé, mais la famille a vu les flammes infernales qui léchaient le toit de la résidence.

M. Al Hamoud a frappé à la porte de son voisin pour lui demander de l'aide et appeler le 911, car ayant passé moins d'un an au pays, il ne savait pas comment joindre les pompiers.

Tout le quartier est un peu secoué, a déclaré M. Van Daele à Canadian Broadcasting Corporation News le lendemain de l’incident. C'est terrible ce qui est arrivé à cette famille.

Les voisins expriment leur inquiétude

Hamid Al Hamoud a indiqué que les membres de sa famille bénéficient d'un séjour de trois nuits à l’hôtel qui est payé par la Croix-Rouge, mais il ignore ce qu'il adviendra d'eux par la suite.

Marine Armstrong soutient avoir reçu plusieurs messages de voisins inquiets pour la famille.

Le groupe de parrainage est actuellement à la recherche d’un logement temporaire situé à proximité de l’ancienne résidence de la famille syrienne, car ils veulent minimiser le choc sur les enfants.

Mme Armstrong soutient que l'incendie pourrait retraumatiser les enfants maintenant qu'ils ont connu la stabilité au Canada.

Ils ont vécu dans des tentes avec de nombreux membres de la famille — des tentes surpeuplées — la majeure partie de leur vie , a-t-elle expliqué. Cela doit être vraiment déstabilisant pour les enfants qui commencent tout juste à s’adapter.

Soha Al Hamoud peut difficilement chasser les images du feu de son esprit.

Et si je n’avais pas senti l'odeur du feu?, s’est-elle demandé. J'y pense encore. J’ai toujours cette image du feu dans ma tête.

Avec les informations de CBC News

À la une