1. Accueil
  2. Société
  3. Autochtones

La visite porteuse d’espoir de Justin Trudeau à la Nation crie James Smith

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'adresse aux leaders autochtones de la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, lors d'une visite dans la Première Nation le 28 novembre 2022.

Justin Trudeau a rendu hommage aux victimes lors de son passage à la Nation crie James Smith.

Photo : La Presse canadienne / Heywood Yu

RCI

Plusieurs membres de la Nation crie James Smith ont accueilli favorablement le soutien financier de 42,5 millions de dollars annoncé par Justin Trudeau, lors de sa visite dans la communauté lundi. (nouvelle fenêtre)

Le premier ministre s’est rendu dans cette Première Nation pour rencontrer les familles qui ont été touchées par les attaques au couteau du 4 septembre dernier. Elles ont coûté la vie à 11 personnes dans cette communauté et ont fait 18 blessés.

Le chef de la Nation crie James Smith, Wally Burns, estime que la communauté doit maintenant mettre en place un plan stratégique pour mener à bien des initiatives pour traiter les problèmes de dépendance et de traumatisme dans la Première Nation.

Un autre membre de la Nation crie James Smith, Darryl Burns, affirme que ce soutien financier est porteur d’espoir. Ce dernier a perdu sa sœur, Gloria Burns, lors des attaques au couteau, alors qu’elle tentait de venir en aide aux autres victimes. Depuis, il n’a cessé de demander qu'il y ait plus d’aide pour combattre les problèmes de dépendance et de violence, ainsi que les traumatismes intergénérationnels.

Darryl Burns estime maintenant que ses appels à l’aide ont été entendus et il croit fermement que ces ressources doivent être utilisées pour assurer un avenir meilleur à la communauté.

Cette tragédie rappelle que notre passé, que notre histoire, a causé toutes ces blessures. Nous devons donc affronter notre passé pour guérir, dit -il.

Nous ne pouvons plus traumatiser nos enfants avec les problèmes qui proviennent des pensionnats pour Autochtones. Si nous nous guérissons nous-mêmes, nous allons leur épargner toutes ces peines.
Une citation de Darryl Burns, membre de la Nation crie James Smith

Deborah Burns, qui a perdu ses parents dans la tragédie, affirme qu’elle va aussi suivre le dossier de près pour voir comment l’argent du gouvernement fédéral sera alloué. Elle demande, entre autres, que des programmes de réintégration soient mis sur pied dans la communauté pour mieux appuyer les personnes qui quittent le milieu carcéral.

Avec les informations de Kendall Latimer

À la une