1. Accueil
  2. Santé
  3. Santé publique

La vaccination contre l’influenza offerte gratuitement au Québec

Le ministère de la Santé et des Services sociaux souligne que l'élargissement de la vaccination est exceptionnel pour cette année.

Deux mains d'une dame effectuent une piqûre avec une seringue sur le bras d'un patient.

Québec a décidé d'offrir gratuitement la vaccination contre l'influenza à l'ensemble de la population après avoir consulté les autorités de santé publique.

Photo : Radio-Canada

RCI

Le gouvernement du Québec offre gratuitement, dès aujourd'hui, la vaccination contre l'influenza à l'ensemble de la population. C'est ce qu'a annoncé Québec après des consultations auprès des autorités de santé publique.

Dans un communiqué diffusé à 6 h, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) indique que cet élargissement de la vaccination sera exceptionnel pour cette année et sera réévalué l'année prochaine.

Cette décision a été prise dans le contexte actuel particulier de la circulation d'un trio de virus et de l'achalandage important dans nos urgences, note le ministère de la Santé et des Services sociaux.

La croissance marquée de l'influenza, la présence du virus respiratoire syncytial (virus respiratoire syncytial) et celle encore importante de la COVID-19, combinées à l'arrivée imminente de la période des Fêtes, justifiaient l'élargissement de l'accès au vaccin contre l'influenza.
Une citation de Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

Les autorités de santé publique encouragent les personnes les plus à risque à se prémunir contre l'influenza, par exemple toutes les personnes de plus de 60 ans, les personnes atteintes de maladies chroniques et les femmes enceintes aux deuxième et troisième trimestres de grossesse.

Les citoyens sont invités à aller s'inscrire en ligne sur le site web Clic Santé, module influenza.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux précise toutefois que les personnes qui ont déjà été vaccinées contre l'influenza et qui ont dû débourser une somme ne pourront pas être remboursées.

En entrevue à Tout un matin, sur les ondes d'ICI Première, le Dr Luc Boileau, directeur national de santé publique du Québec, a expliqué que la décision du ministère découle d’un contexte épidémiologique particulier. On est confronté à une conjoncture de plusieurs virus qui viennent apporter des problèmes dans les services hospitaliers et en pédiatrie.

Ça va être du sport les prochaines semaines avec les virus qui circulent.
Une citation de Dr Luc Boileau, directeur national de santé publique du Québec

En élargissant la vaccination gratuite à l’ensemble de la population, le directeur espère convaincre le plus grand nombre de personnes. Tout le monde devrait considérer son immunité, a-t-il mentionné. La saison grippale est commencée. On n’est pas rendu au pic, alors c’est mieux d’y aller le plus vite possible.

En ce qui concerne la fatigue vaccinale liée aux nombreuses vagues de la pandémie de COVID-19, le directeur s’est fait rassurant.

On est confrontés à cet espace de fatigue vaccinale qui concerne d’autres vaccins, mais la vaccination demeure un atout énorme pour protéger la population. Nous comptons sur des actions directes dans les établissements, cliniques et pharmacies.

Le Dr Boileau a notamment assuré qu’il y avait assez de doses disponibles pour répondre à la demande. Mais à l’approche du temps des Fêtes, il a appelé la population à faire preuve de prudence.

Avec les partys et les Vendredis fous, c’est le temps de porter un masque quand il y a beaucoup de monde, a-t-il dit. C’est aussi le bon moment de ne pas aller dans les partys si on est infecté.

Retournement de situation

En conférence de presse le 16 novembre, le Dr Luc Boileau affirmait que le comité d'immunisation du Québec ne recommandait pas une campagne universelle de vaccination contre l'influenza (nouvelle fenêtre). On disait que les clientèles à risque de développer des complications de la grippe étaient ciblées par le programme de vaccination offert à ce moment.

De son côté, le président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), Benoît Morin, pense que l’accès gratuit et universel à la vaccination va faciliter les procédures. Il fallait un peu trier les gens lorsqu’ils venaient se faire vacciner. Il fallait aussi retourner quelques personnes qui n’étaient pas éligibles. Le fait que maintenant tout le monde ait accès, cela simplifie les choses, a-t-il dit en entrevue sur les ondes d'ICI RDI.

Le président de l'Association québécoises des pharmaciens propriétaires a d’ailleurs salué la décision du gouvernement de rendre universel l’accès à la vaccination. Étant donné la circulation des virus, l’intensité croissante de l’influenza et la présence de la COVID-19, la prévention reste l’arme de prédilection pour se prévenir contre des infections plus graves.

Alors que les fêtes arrivent, on constate un certain engouement pour la vaccination contre la COVID-19, ce qui devrait être le cas pour l’influenza, a-t-il poursuivi. Étendre la vaccination pour tout le monde, c’est bien, mais c’est important de prioriser les groupes à risque.

À la une