1. Accueil
  2. Économie
  3. Autochtones

Électrification d’une communauté autochtone éloignée du Nord-Ouest de l’Ontario

Kingfisher Lake est la troisième Première Nation à être connectée par Wataynikaneyap Power.

Pylône d'électricité avec des nuages menaçants en arrière-plan.

Le projet d'électrification va permettre à 16 Premières Nations d'avoir accès au réseau électrique provincial.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin/CBC

RCI

La communauté autochtone de Kingfisher Lake, située dans le Nord-Ouest de l’Ontario, sera bientôt connectée au réseau électrique provincial, ce qui mettra fin à sa dépendance aux génératrices au diesel pour alimenter en électricité la communauté.

C’est Wataynikaneyap Power, une compagnie de distribution d’électricité dirigée par les communautés autochtones de la région, qui va effectuer le branchement.

Kingfisher Lake est la troisième Première Nation à être connectée par Wataynikaneyap Power.

Le projet vise à connecter 16 Premières Nations au réseau électrique, le plus grand projet d’électricité mené par les Premières Nations dans l’histoire de l’Ontario, selon le ministère de l’Énergie.

Le gouvernement de l’Ontario a par ailleurs annoncé le financement d’une partie du projet, par un prêt d’une valeur maximale de 1,34 milliard de dollars.

Une fois terminé, ce sont 18 000 personnes qui seront branchées au réseau à l’aide du projet.

La province indique que le projet de connexion a atteint une étape importante en août 2022, après avoir terminé l'installation d’une ligne de transport de courant de 230 kV reliant la municipalité de Dinorwic et celle de Pickle Lake, une distance de 300 kilomètres.

Non seulement ce projet apportera des avantages économiques et une certitude énergétique à la collectivité de la Première Nation de Kingfisher Lake, mais il améliorera également la qualité de vie et ouvrira la porte à de nouvelles possibilités pour la région, a indiqué par communiqué le ministre du Développement du Nord, Greg Rickford.

Le député provincial néo-démocrate de Kiiwetinoong, Sol Mamakwa, originaire de la Première Nation de Kingfisher Lake, se réjouit lui aussi de ce nouveau développement pour la communauté.

Sol Mamakwa, député provincial de la circonscription de Kiiwetinoong.

Sol Mamakwa, député provincial de la circonscription de Kiiwetinoong, est originaire de la Première Nation de Kingfisher Lake.

Photo : CBC/Logan Turner

C’est énorme, et j'espère que le prix de l’électricité ne va pas augmenter, mais ce qui est vraiment intrigant aussi, c’est que la compagnie appartient aux Premières Nations, indique-t-il.

M. Mamakwa affirme que sa communauté a souvent eu des problèmes de développement en raison du manque de fiabilité des génératrices au diesel.

Il croit que la Première Nation verra les bienfaits d’avoir une source d’alimentation en électricité fiable.

Avec les informations de CBC.

À la une