1. Accueil
  2. Justice et faits divers
  3. Crimes et délits

Le SPVM est sur les talons de la mafia italienne

Un homme menotté est agenouillé entre des voitures et entouré de policiers lourdement équipés.

Le SPVM considère le clan Rizzuto comme un acteur important du marché d’importation d’armes à feu illégales.

Photo : Gracieuseté

Pascal Robidas
Pascal Robidas

Un proche du clan Rizzuto a été arrêté par surprise par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) dans un commerce de Laval, mardi en fin d’après-midi, lors d’une rencontre organisée avec une autre personne dans un lieu qu’il croyait confidentiel, a appris Radio-Canada.

Dans la foulée de la lutte contre la violence armée dans la métropole, plusieurs de nos sources nous indiquent que les policiers de la section du crime organisé ont plus que jamais à l’œil le clan Rizzuto. Plusieurs spécialistes le croyaient affaibli depuis la mort de Rocco Sollecito (nouvelle fenêtre), assassiné par balles en mai 2016.

Une opération d’importance menée par le Groupe d’intervention du Service de police de la Ville de Montréal dans un commerce du boulevard Bellerose Est, à Laval, mardi, a visé un membre de la garde rapprochée du clan Rizzuto, et ce, sous l’œil incrédule de plusieurs clients.

Le nombre de policiers et le calibre des armes pour intervenir ne laissaient planer aucun doute sur la dangerosité de la personne visée, selon plusieurs témoins.

Ce genre d’intervention surprise nous permet de passer nos messages très clairs à des acteurs bien connus du crime organisé, a commenté une source d’information sous le couvert de l’anonymat.

Le suspect qui était venu rencontrer la cible du SPVM a été identifié et pris en photo par les enquêteurs. La section du crime organisé en a profité pour mettre à jour son « album-photos ».

Selon ce que Radio-Canada a appris, cette principale cible dans le collimateur du Service de police de la Ville de Montréal avait en sa possession une grande quantité d’argent comptant. La fouille de son véhicule de luxe aurait aussi permis de retrouver plusieurs balles de calibre .40.

Un homme assis au sol a été arrêté par les policiers.

Le groupe d’intervention du SPVM a procédé à l’arrestation d’un proche du clan Rizzuto (portant un chandail blanc) mardi après-midi à Laval.

Photo : Gracieuseté

Le Service de police de Laval a également participé à l’opération en appui aux collègues du Service de police de la Ville de Montréal.

Comme les criminels ne se soucient pas des juridictions municipales, la collaboration entre les corps policiers s’est grandement consolidée. Au final, on a tous le même objectif d’affecter les activités criminelles de ceux qui contribuent au climat d’insécurité de la population, a commenté une autre source.

Cela dit, l’opération policière du Service de police de la Ville de Montréal est également survenue le jour même où le meurtrier Raynald Desjardins sortait de prison (nouvelle fenêtre) après avoir obtenu une libération conditionnelle.

Le suspect relâché est entouré de policiers.

Le deuxième suspect appréhendé lors de l’opération du SPVM à Laval a finalement été relâché après avoir subi un interrogatoire.

Photo : Gracieuseté

Récemment, une rencontre du comité de direction du Service de police de la Ville de Montréal a débouché sur la directive d’accentuer la pression sur les organisations criminelles de la métropole pour leur faire comprendre que les policiers allaient redoubler d’ardeur pour les traquer.

Ces organisations criminelles affirment qu’elles n’ont rien à voir avec la flambée de violence armée chez les jeunes, mais on veut leur faire comprendre qu’on sait pertinemment que les armes n’arrivent pas par magie dans leurs mains, a commenté une source anonyme.

Aucune accusation n’a été portée mardi, ni contre la cible du Service de police de la Ville de Montréal ni contre la personne arrêtée en sa compagnie.

Pascal Robidas
Pascal Robidas

À la une