1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique provinciale

Danielle Smith sera la prochaine première ministre de l’Alberta

Danielle Smith tout sourire, le 6 octobre 2022.

Danielle Smith lors de son discours suivant sa victoire dans la course à la direction du Parti conservateur uni de l'Alberta.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Tiphanie Roquette
Tiphanie Roquette

L’ancienne cheffe du parti Wildrose Danielle Smith prend la tête du Parti conservateur uni (PCU) et devient la prochaine première ministre de l’Alberta après six tours de scrutin.

Je suis de retour, a-t-elle lancé en commençant son discours. Je suis heureuse que notre grande famille conservatrice soit unie dans une seule pièce, unie et forte.

Elle a remercié les membres de lui avoir offert une deuxième chance . Je ne l’oublierai jamais et je ne vous laisserai pas tomber, a dit celle qui avait été vivement critiquée (nouvelle fenêtre) pour avoir rejoint le Parti progressiste-conservateur en 2014 (nouvelle fenêtre) et causé la traversée du désert du parti Wildrose.

Elle a également indiqué qu’elle serait assermentée première ministre mardi en remplacement de Jason Kenney. Sur ses réseaux sociaux, celui-ci l’a sobrement félicitée pour sa victoire promettant une transition en ordre.

L’Alberta contre Ottawa

Danielle Smith n’a pas attendu pour parler du thème qui a dominé la campagne : la souveraineté de la province.

Nous ne demanderons pas la permission d’Ottawa pour être prospères et libres.
Une citation de Danielle Smith, nouvelle cheffe du PCU

La nouvelle cheffe du Parti conservateur uni a souligné qu’elle voulait développer les ressources de la province en devenant une superpuissance énergétique. Elle a aussi abordé la question de la vaccination, s’opposant à toute obligation sur ce point.

S'adressant directement aux Canadiens, elle les a invités à s’associer à la vision d’une Alberta prospère et libre.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilièvre, a très vite réagi sur les médias sociaux et félicité la nouvelle future première ministre. J'ai hâte de travailler avec vous pour défendre les intérêts de l'Alberta et du Canada, a-t-il écrit.

Le premier ministre Justin Trudeau a aussi transmis ses félicitations et l’a invitée à travailler avec lui.

Appel à l’unité conservatrice

Danielle Smith s’est également attaquée à la cheffe de l’opposition officielle, Rachel Notley. Elle lui a reproché de ne pas s’opposer à la taxe carbone d’Ottawa et de ne pas avoir dénoncé les priorités politiques du Nouveau Parti démocratique. C’est toute la différence entre nous. Je priorise toujours, toujours, les Albertains, sans m’excuser , a-t-elle déclaré sous les applaudissements des membres réunis à Calgary.

Quelle que soit la personne que vous avez soutenue, unissons-nous. [...] Les Albertains veulent notre réussite [...], mais ils ne toléreront plus nos batailles internes, a-t-elle ajouté.

Je fais table rase. Les membres se sont prononcés.
Une citation de Danielle Smith, nouvelle cheffe du PCU

La politicienne a promis de respecter la date des prochaines élections provinciales, qui se tiendront donc à la fin du mois de mai 2023.

La nouvelle cheffe du Parti conservateur uni a également tendu la main à ses six anciens rivaux, mentionnant les qualités de chacun. Elle a réintégré le député indépendant Todd Loewen dans le caucus conservateur.

Longue soirée

Même si elle a été considérée pendant toute la campagne comme la meneuse, il aura fallu six tours de scrutin pour que Danielle Smith obtienne la victoire. Le Parti conservateur uni utilise un scrutin préférentiel, ce qui veut dire que les électeurs avaient classé les candidats selon leur ordre de préférence.

Au dernier tour, elle a fait face à l’ancien ministre des Finances, Travis Toews. Elle l’a battu avec 53,8 % des voix.

Près de 85 000 votes des membres du PCU ont été enregistrés. Environ 124 000 bulletins avaient été envoyés, et les membres du parti pouvaient voter à l'avance par correspondance ou en personne jeudi matin.

Clap de fin pour Jason Kenney

La soirée ne marquera cependant pas la fin de la carrière politique de Jason Kenney. L’ancien député fédéral a annoncé son intention d'occuper, au moins temporairement, son poste de député provincial de la circonscription de Calgary-Lougheed.

Le politicien de longue date a annoncé sa démission à la mi-mai (nouvelle fenêtre), dans la foulée d’un vote de confiance qu’il avait pourtant remporté. Il a alors expliqué qu’il souhaitait que son départ ramène l’unité au sein des conservateurs albertains.

Des mois de campagne

Cette soirée met fin à plus de quatre mois de campagne pour remplacer Jason Kenney. L’ancien ministre des Finances, Travis Toews, a été le premier à se lancer (nouvelle fenêtre) dans la course à la chefferie à la fin du mois de mai.

Deux autres anciennes ministres, Rajan Sawhney et Rebecca Schulz, ont également quitté le gouvernement pour entrer dans la course. Le parti a également confirmé les candidatures de la députée de Chestermere-Strathmore, Leela Aheer, du député de Fort McMurray-Lac La Biche, Brian Jean, de l’ancienne chef du parti Wildrose, Danielle Smith, et du député indépendant Todd Loewen.

Les sondages et les commentateurs politiques ont très vite placé Danielle Smith dans le peloton de tête (nouvelle fenêtre). Son projet de loi sur la souveraineté de l’Alberta (nouvelle fenêtre) et les critiques qui l’ont accompagné ont dominé les mois de campagne.

Tiphanie Roquette
Tiphanie Roquette

À la une