1. Accueil
  2. Environnement
  3. Conditions météorologiques

Un été en octobre : la Colombie-Britannique bat des records de chaleur

Des oiseaux volent avec en arrière-plan un ciel orangé.

Un coucher du soleil à Vancouver ce week-end.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Lasalle

Dominique Levesque est journaliste en Colombie-Britannique.
Dominique Lévesque

Un temps chaud et sec se poursuit au mois d’octobre en Colombie-Britannique, où des villes battent des records qui se calculent en degrés Celsius aux quatre coins de la province.

Le dimanche 2 octobre, les villes de Courtenay et de Comox, sur l'île de Vancouver, ont toutes deux battu des records pour cette date, avec 22,7 degrés Celsius.

Toujours sur l’île de Vancouver, le mercure a grimpé à 25,3 degrés Celsius, et à 29,3, à Port Alberni. Plusieurs municipalités de l'île de Vancouver ont battu des records qui avaient été établis en 1935 et en 1993.

Les conditions chaudes et sèches qui ont débuté en juillet persistent. En moyenne, les températures se situent entre 5 et 8 degrés au-dessus de la normale pour cette période de l'année.

La météorologue d’Environnement Canada Natalie Hasell explique que la chaleur inhabituelle va se poursuivre.

C'est un temps de l'année où on verrait d'habitude les températures maximales au quotidien de plus 15 degrés pendant la journée. Cette semaine, on va voir des températures de 20 et 21 degrés Celsius, des températures certainement plus douces que la normale en continu.

C’est en raison d’une crête sur le sud de la Colombie-Britannique et d’une crête en altitude que la province vit ce temps plus chaud, explique la météorologue.

Si c’était en juillet, on parlerait d'un dôme de chaleur. Ce n’est pas un dôme de chaleur en octobre, mais quand même plus chaud que la normale.
Une citation de Natalie Hasell, météorologue, Environnement Canada

Ce temps chaud et sec peut avoir un effet important sur les risques de feux, ajoute Natalie Hasell, et des conséquences négatives pour les agriculteurs.

Dominique Levesque est journaliste en Colombie-Britannique.
Dominique Lévesque

À la une