1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique provinciale

Élections Québec 2022 : les bureaux de scrutin sont fermés

Une femme vote derrière un panneau dans un bureau de vote.

Les bureaux de vote ferment à 20 h au Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

RCI

Les bureaux de vote sont maintenant fermés en ce jour d'élections provinciales au Québec. Après 36 jours de campagne où les chefs ont pu présenter leurs plateformes et leurs promesses, la parole était aux électeurs.

Vers 18 h, le taux de participation dans la province était de près de 45 %. Rappelons que le vote par anticipation a été particulièrement populaire cette année. Près d'un électeur sur quatre a choisi cette méthode pour se prévaloir de son droit de vote.

6 301 113 Québécois sont inscrits sur la liste électorale cette année. À noter que, contrairement aux scrutins fédéraux, il n'est pas possible pour un citoyen de s'inscrire sur la liste électorale le jour même du vote.

Soirée électorale : suivez notre couverture en direct et notre émission spéciale sur Radio-Canada.ca (nouvelle fenêtre)

Qui peut voter?

Tout citoyen canadien âgé de 18 ans et plus qui réside au Québec depuis au moins le 3 avril 2022 peut exercer son droit de vote aux élections provinciales.

Votre nom et votre adresse de domicile doivent également être inscrits sur la liste électorale. Pour savoir si votre inscription est en règle, vous pouvez utiliser l'outil d'Élections Québec (nouvelle fenêtre) prévu à cet effet.

Si, par malchance, vous étiez positif à la COVID-19 avant le vote, vous aviez tout de même la possibilité de vous prévaloir de votre droit de vote. Vous pouviez mandater un proche pour aller chercher une trousse de vote, qui devait être rapportée avant 20 h au bureau de vote ou au bureau du directeur de scrutin.

Un employeur doit permettre à ses employés d'aller voter, en accordant au moins quatre heures consécutives, sans diminution de salaire ni autre sanction, rappelle Élections Québec.

Où voter?

Les bureaux de scrutin sont ouverts de 9 h 30 à 20 h. Toutes les informations pour trouver votre bureau de vote sont indiquées sur la carte de rappel jaune que vous avez reçue par la poste.

Vous n'avez pas reçu votre carte? Visitez le site d'Élections Québec (nouvelle fenêtre) pour savoir où voter.

Vous pouvez vous rendre voter en compagnie de vos enfants. Élections Québec a même prévu des petits bureaux de vote pour permettre aux plus jeunes de s'initier au processus électoral.

Des responsables à Élections Québec ont assuré que tous les électeurs qui sont en file avant 20 h lundi soir pourront voter, même s'il y a du retard à leur bureau de scrutin.

Comment voter?

Une fois au bureau de scrutin, vous devez avoir en main une preuve d'identité avec photo valide – une carte d’assurance maladie du Québec, un passeport canadien, un certificat de statut d’Indien ou une carte d’identité des Forces canadiennes.

Même si cela n'est pas nécessaire pour voter, vous pouvez apporter votre carte de rappel. Le personnel électoral pourra ainsi vous orienter plus rapidement vers votre bureau de vote.

Vous n'avez aucun de ces documents en votre possession? Vous pourrez tout de même exercer votre droit de vote.

Vous devrez alors déclarer sous serment que vous êtes la personne inscrite sur la liste électorale. Mais vous devrez également soit vous présenter avec une personne pouvant attester, elle aussi sous serment, de votre identité, soit présenter deux documents, dont au moins un comporte votre photo et votre adresse. Vous pouvez trouver tous les détails de ces exceptions ici (nouvelle fenêtre).

Une pénurie de personnel aux bureaux de scrutin

Élections Québec annonçait cette semaine avoir eu des problèmes de recrutement dans une dizaine de circonscriptions.

La situation semble particulièrement problématique dans la circonscription de Laviolette-Saint-Maurice, en Mauricie. Selon le directeur de scrutin, une centaine d'employés a dû s'absenter en raison d'une éclosion de COVID-19 (nouvelle fenêtre). Encore lundi matin, une cinquantaine d'autres ont dû déclarer forfait, en raison également d'une infection au virus.

Malgré le manque de personnel dans certaines circonscriptions, l'attente ne devrait pas être beaucoup plus longue qu'il y a quatre ans, selon la porte-parole d'Élections Québec, Julie St-Arnaud Drolet.

Ça devrait être similaire, et les lieux de vote où il y aura un peu moins de personnel, les mesures en place devraient quand même permettre que ce soit fluide, a-t-elle indiqué.

Élections Québec a eu du mal à recruter des employés pour cette période électorale. Pour la première fois de son histoire, l'organisation a même dû faire appel à des adolescents (nouvelle fenêtre) pour pourvoir certains postes dans les bureaux de vote.

Panne de courant dans Notre-Dame-de-Grâce

Une panne de courant a forcé Élections Québec à suspendre le vote dans trois bureaux de scrutin de la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, lundi soir.

Les électeurs ont été invités à rester sur place pendant que les équipes d'Hydro-Québec s'affairaient à régler le problème.

Altercation entre une directrice de scrutin et des journalistes

Comme ses adversaires politiques, le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, s'est rendu voter lundi sous l'œil des caméras des grands médias.

Or, lorsqu'il a franchi la porte de son bureau de vote, la directrice de scrutin responsable du déroulement de la journée a refusé de laisser entrer les journalistes à l'intérieur de l'établissement pour capter leurs images.

S'en est suivi une longue discussion, lors de laquelle les employés de Québec solidaire ont tenté de parlementer avec la dame, pendant que le candidat solidaire, sa famille et les membres de la presse attendaient à l'extérieur. Le parti assure qu'il avait informé à l'avance Élections Québec de la présence des médias pour le vote de M. Nadeau-Dubois.

La directrice de scrutin a finalement permis aux journalistes d'entrer dans la salle, mais ils devaient rester le long d'un mur, ce qui a perturbé leur travail. Une longue joute verbale s'en est suivie, durant laquelle la dame a tenté d'empêcher les photographes de capter leurs images.

Une dame, la main levée, discute avec des journalistes

La directrice de scrutin a refusé que les médias accompagnent le co-porte-parole de Québec solidaire à son bureau de vote.

Photo : Radio-Canada / Dany Pilote

La situation tendue s'est transportée à l'extérieur de l'établissement, où la directrice de scrutin a interdit à la presse de tenir la traditionnelle mêlée de presse après le vote. Gabriel Nadeau-Dubois est donc parti sans s'adresser aux médias.

Gabriel Nadeau-Dubois glisse son bulletin dans l'urne.

Gabriel Nadeau-Dubois a voté dans la circonscription de Gouin.

Photo : Radio-Canada / Dany Pilote

Un appel au vote

Les autres chefs ont pu voter sans anicroche. Le chef du Parti québécois Paul St-Pierre Plamondon a été le premier leader politique à se rendre voter lundi. Il s'est rendu à son bureau de scrutin dans sa circonscription de Camille-Laurin, anciennement connue sous le nom de Bourget, dans l'est de Montréal.

Paul St-Pierre Plamondon glisse son bulletin dans l'urne.

Paul St-Pierre Plamondon a voté dans la circonscription de Camille-Laurin.

Photo : La Presse canadienne / Evan Buhler

J'ai eu du plaisir à voter, a-t-il dit au sortir du bureau de vote. Il votait pour la première fois en tant que chef d'une formation politique. Pour qui a-t-il voté? C'est secret!, a-t-il blagué.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a pour sa part exercé son droit de vote par anticipation le 25 septembre.

François Legault dépose son bulletin de vote dans une boîte.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a voté par anticipation dimanche de la semaine dernière. « J'ai pas trop hésité », a-t-il admis à la sortie de l'isoloir.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Je viens d'aller faire mon devoir de citoyenne!, a lancé Dominique Anglade au sortir du bureau de scrutin, dans la circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne.

Chacun a livré sa campagne. Maintenant, la parole est aux Québécois.
Une citation de Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

Elle a pris le temps de remercier chacun des employés du bureau électoral.

Dominique Anglade serre la main d'une employée électorale.

Dominique Anglade a voté dans la circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

C'est dans Chauveau, dans la région de Québec, que le chef conservateur Éric Duhaime s'est rendu voter.

J'espère que le taux de participation aujourd'hui sera très élevé, a-t-il dit au sortir du bureau de scrutin. Il a rappelé que le vote par anticipation avait été particulièrement populaire cette année (nouvelle fenêtre).

Avec les informations de La Presse canadienne.

À la une