1. Accueil
  2. International
  3. Politique internationale

Annexions en Ukraine : Kiev demande une adhésion accélérée à l’OTAN

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, le 8 septembre 2022.

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, le 8 septembre 2022.

Photo : Reuters

RCI

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé vendredi que son pays allait formuler une demande d’adhésion accélérée à l’OTAN. Ce geste s’inscrit dans le contexte de l’annexion par la Russie de quatre régions de l’Ukraine (nouvelle fenêtre), qui a été avalisée par Vladimir Poutine plus tôt en journée.

Le secrétaire général de l’Organisation du traité de l'Atlantique nord, Jens Stoltenberg, a quant à lui semblé évasif et moins empressé que M. Zelensky quant à une adhésion rapide de l’Ukraine au sein de l’Alliance atlantique.

Chaque démocratie en Europe a le droit de demander l’adhésion à l’Organisation du traité de l'Atlantique nord et nous avons déclaré encore et encore que la porte reste ouverte.
Une citation de Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN

Cependant, il a rappelé que toute adhésion à l’Organisation du traité de l'Atlantique nord doit être approuvée à l’unanimité par les 30 pays membres de l’alliance.

L’Organisation du traité de l'Atlantique nord refuse toutefois de participer directement au conflit entre l’Ukraine et la Russie.

M. Stoltenberg a néanmoins dénoncé l’annexion illégale et illégitime par la Russie de quatre régions de l’est de l’Ukraine : Donetsk, Louhansk, Zaporijia et Kherson.

L’Ukraine a le droit de reprendre par la force ces territoires désormais occupés et nous la soutiendrons pour qu’elle continue de libérer ces territoires, a lancé M. Stoltenberg en conférence de presse à Bruxelles.

Ces régions sont l’Ukraine, tout comme la Crimée [annexée par Moscou en 2014] est l’Ukraine, a souligné le secrétaire général de l’Alliance atlantique.

Les alliés ne reconnaîtront jamais ces territoires comme faisant partie de la Russie,
Une citation de Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN

Nous surveillons de près ce que fait la Russie, a dit M. Stoltenberg. Il a aussi mis en garde la Russie contre les graves conséquences si elle utilisait des armes nucléaires en Ukraine.

M. Stoltenberg a par contre assuré que les alliés allaient protéger leurs infrastructures stratégiques, dans le sillage du sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2, dans les eaux internationales au large de l’île danoise de Bornholm en mer Baltique, qui ont été frappés par quatre explosions.

Il a averti que des navires et des avions de [l’Organisation du traité de l'Atlantique nord] sont sur la zone et recueillent des informations utiles pour l’enquête en cours afin de déterminer qui se cache derrière ces attaques.

Lors d’un discours à la Maison-Blanche, le président des États-Unis Joe Biden a soutenu que l’Amérique et ses alliés ne se laisseront pas intimider par Vladimir Poutine, et s’est dit prêt à défendre chaque centimètre du territoire de l’Organisation du traité de l'Atlantique nord.

En plus de sa demande d’adhésion à l’Organisation du traité de l'Atlantique nord, l’Ukraine a aussi déposé officiellement sa candidature à l’Union européenne (UE). Les 27 États membres ont accepté la candidature ukrainienne le 23 juin.

Mais le processus d’adhésion pourrait prendre de nombreuses années, à l’instar de la Turquie et des pays des Balkans, en raison des critères stricts quant à l’état de droit de l’économie des pays candidats.

Avec les informations de Agence France-Presse et Reuters.

À la une