1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique provinciale

[Élections Québec 2022] Des candidats courtisent la communauté chinoise de La Pinière

Trois candidats.

Trois des candidats dans la circonscription de La Pinière. De gauche à droite : Tzarevna Bratkova du PCQ, Linda Caron du PLQ et Samuel Gatien de la CAQ.

Photo : Radio-Canada / Yan Liang / RCI

Yan Liang

La lutte entre les candidats est serrée dans la circonscription de La Pinière, en Montérégie [sur la Rive-Sud de Montréal], où habitent beaucoup d’immigrants d’origine chinoise.

Selon de récents sondages, le Parti libéral du Québec (PLQ) a une légère avance dans cette circonscription, suivi de près par la Coalition avenir Québec (CAQ), tandis que 12 % des électeurs ont l’intention de voter pour le Parti conservateur du Québec (PCQ), qui n’avait qu’un siège à l'Assemblée nationale avant le déclenchement de la campagne.

13 % de la population de La Pinière est d'origine chinoise. Leur soutien est donc crucial pour tous les candidats.

Samedi dernier, la candidate libérale Linda Caron et la candidate conservatrice Tzareva Bratkova sont allées tour à tour à la rencontre des citoyens dans un supermarché fréquenté principalement par les immigrants chinois et leur ont distribué des brochures en chinois.

Lundi dernier, les candidats de la Coalition avenir Québec Samuel Gatien et Christian Dubé ont invité les représentants et les médias de la communauté chinoise à participer à une activité de leur campagne dans un centre commercial.

Radio Canada International (RCI) a interviewé Linda Caron, Tzareva Bratkova et Samuel Gatien lors de ces deux événements.

Les priorités des candidats

Depuis sa création en 1988, la circonscription de La Pinière a toujours été un bastion libéral. Le député libéral sortant, Gaétan Barrette, a toutefois décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat. La nouvelle candidate libérale, Linda Caron, est attaquée de toutes parts par ses adversaires de la Coalition avenir Québec et du Parti conservateur du Québec.

À l’entrée du supermarché, Mme Caron et ses deux bénévoles d’origine chinoise ont rappelé aux gens que le Parti libéral du Québec soutient la communauté chinoise tout en leur distribuant des brochures.

En entrevue, la candidate libérale souligne qu’elle vit dans la région depuis 31 ans et que son expérience en gestion servirait aux électeurs de façon concrète.

De nombreux électeurs se plaignent de la pénurie de médecins de famille et du manque de places en garderie. Le Parti libéral du Québec promet une place en garderie à 8,70 $ pour tous les enfants. Le sujet de l’immigration attire particulièrement l’attention dans cette circonscription diversifiée, par exemple le propos inacceptable de François Legault qui a récemment associé l’immigration à la violence. En même temps, la loi 96 préoccupe aussi les électeurs d’origine chinoise, qui espèrent que leurs enfants auront la liberté de choisir leur cégep, en anglais ou en français. Ces préoccupations dont j’ai entendu parler dans ma campagne seraient les priorités du PLQ à l’avenir.
Une citation de Linda Caron, candidate libérale dans la circonscription de La Pinière
La campagne électorale.

Linda Caron (à gauche) distribue des brochures à l'entrée d'un supermarché.

Photo : Radio-Canada / Yan Liang / RCI

Le candidat de la Coalition avenir Québec Samuel Gatien, rencontré lors du rassemblement de lundi dernier, a déclaré qu'il n'a personnellement rien d’exceptionnel. S’il a reçu tant de soutien dans une circonscription traditionnellement libérale, c’est parce que les électeurs ont vu qu’il pourrait apporter des changements.

Comme médecin de famille, je soigne principalement les personnes marginalisées, comme les toxicomanes et les personnes qui souffrent de troubles psychologiques. Avec mon expertise, j’espère pouvoir aider le ministre sortant de la santé, M. Christian Dubé – qui a un plan excellent – à améliorer notre système de santé. Ce système a besoin d’amour et j’espère pouvoir en apporter. Je suis nouveau dans la politique, mais je suis passionné. Je veux vraiment apporter des changements à la circonscription.
Une citation de Samuel Gatien, candidat caquiste dans la circonscription de La Pinière

Samuel Gatien reproche au Parti libéral du Québec d’abandonner la circonscription de La Pinière, entre autres, et de ne pas avoir offert assez de services de garderie. S’il est élu, promet-il, l'obtention de services subventionnés de garderie sera sa priorité car les nouvelles familles sont très nombreuses dans la circonscription.

Un rassemblement.

Samuel Gatien représente la CAQ dans la circonscription de La Pinière.

Photo : Radio-Canada / Yan Liang / RCI

La candidate du Parti conservateur du Québec Tzarevna Bratkova, elle aussi accompagnée de deux bénévoles d’origine chinoise, déclare qu’elle est surtout préoccupée par la loi 96 [la réforme de la Charte de la langue française, NDLR] et par les problèmes dans le système de santé.

Immigrante d’origine bulgare, Mme Bratkova travaille comme agente correctionnelle au Québec depuis 2007.

Je n’avais pas pensé à faire de la politique. Mais j’ai témoigné des difficultés et de la détresse de beaucoup de gens autour de moi. Je peux dire que ce sont les politiques antidémocratiques du gouvernement Legault pendant les deux dernières années qui m’ont poussée dans la politique.
Une citation de Tzarevna Bratkova, candidate conservatrice dans la circonscription de La Pinière

Tzarevna Bratkova fait du porte-à-porte tous les jours pendant la campagne, s’efforçant de connaître la communauté chinoise de Brossard. Elle souligne que beaucoup d’immigrants chinois, souvent victimes d'injustice, trouvent inutile de voter. Elle souhaite mieux les représenter.

Tzarevna Bratkova.

La candidate conservatrice Tzarevna Bratkova (à droite) promet d'abroger la loi 96.

Photo : Radio-Canada / Yan Liang / RCI

À propos de la loi 96

En entrevue avec Radio Canada International, Linda Caron explique que le Parti libéral du Québec (PLQ) modifierait la loi 96 pour garder les services sociaux, médicaux et judiciaires en anglais, et pour laisser les enfants choisir librement entre le cégep en anglais et le cégep en français.

Le caquiste Samuel Gatien défend la loi 96, affirmant que les médias ont mal compris ce projet, dont l’objectif principal est d’encourager les nouveaux arrivants à apprendre et à utiliser le français, et que les communautés anglophone et allophone ne seront pas affectées.

M. Gatien dit qu’il a consulté son parti pour s'assurer que les services essentiels – santé, sociaux et judiciaires – en anglais ne seront pas affectés.

Le Parti conservateur du Québec promet d’abroger la loi 96 une fois élu. Tzarevna Bratkova, sa candidate dans La Pinière, déclare que la Coalition avenir Québec et Québec solidaire (QS) l’ont adoptée avant les élections pour attirer les électeurs du Parti québécois (PQ), mais que cette stratégie divise la société québécoise.

Selon Mme Bratkova, il n’est jamais efficace de forcer les gens à faire une chose car cela ne fait que provoquer de la résistance. Il est préférable de créer des programmes pour encourager l’apprentissage du français.

Les trois candidats appellent les électeurs à aller voter lundi prochain, soulignant que peu importe le parti pour lequel ils voteront, il s'agit d'un outil d’expression et de participation à la politique.

Le taux de participation était de 66,45 % aux élections provinciales québécoises de 2018. Mais selon des analystes, celui de la communauté chinoise était beaucoup plus bas, n’atteignant probablement pas un tiers.

Note : ce reportage est également disponible en chinois traditionnel et en chinois simplifié et a été traduit en français par Wei Wu.

Yan Liang

À la une