1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique fédérale

Justin Trudeau en Atlantique pour constater les dégâts après la tempête Fiona

Justin Trudeau serre la main d'un travailleur.

Le premier ministre Justin Trudeau est à Stanley Bridge à l'Île-du-Prince-Édouard pour constater les dégâts de la tempête Fiona et rencontrer des membres de la communauté.

Photo : Radio-Canada / Sarah Déry

RCI

Le premier ministre Justin Trudeau est de passage en Atlantique mardi, où il va constater la gravité des dégâts causés par la tempête Fiona et rencontrer des représentants des communautés touchées.

En début d'après-midi, il a visité la municipalité de Stanley Bridge, sur la côte nord de l'Île-du-Prince-Édouard, où les dommages sont considérables.

Les dommages sont importants au quai de Stanley Bridge, à l'Île-du-Prince-Édouard, après le passage de Fiona.

Les dommages sont importants au quai de Stanley Bridge, à l'Île-du-Prince-Édouard, après le passage de Fiona.

Photo : Radio-Canada / Sarah Dery

On a vu l’impact de cette tempête, pas seulement ici mais aussi à travers l’Île-du-Prince-Édouard. On sait que c’est frappant quand on voit des bateaux et des quais déplacés. Et au niveau de l’agriculture, que ce soit les patates ou le maïs, il y a de grands défis, et on va être là pour appuyer, a dit Justin Trudeau lors d'une mêlée de presse.

On a du travail à faire dans les jours à venir pour nettoyer mais aussi dans les semaines, les mois et peut-être les années à venir pour reconstruire. Et on sera là.
Une citation de Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le premier ministre a annoncé que la Croix-Rouge a déjà amassé cinq millions de dollars grâce aux dons des Canadiens. Évidemment, le gouvernement fédéral va égaler ces montants, donc plus de 10 millions de dollars déjà, mais je sais que les gens vont continuer à être généreux parce que ça va prendre beaucoup de travail.

Justin Trudeau marche sur un pont en compagnie d'autres personnes.

Justin Trudeau visite la communauté de Stanley Bridge, à l'Île-du-Prince-Édouard, à la suite de la tempête Fiona.

Photo : Radio-Canada / Sarah Déry

Justin Trudeau devait aussi se rendre à Sydney au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Ottawa réitère son appui aux provinces touchées

Les ministres du cabinet Trudeau ont fait le point mardi matin sur les répercussions de la tempête Fiona et sur l'appui d'Ottawa envers les provinces aux prises avec des dégâts majeurs.

Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, a d’abord assuré aux personnes et aux communautés touchées par la tempête que le gouvernement fédéral sera à leurs côtés pendant les semaines, voire les mois qu’il faudra pour compléter le nettoyage et la reconstruction des infrastructures endommagées.

Cette photo fournie par Pauline Billard montre les destructions causées par l'ouragan Fiona à Rose Blanche, à 45 kilomètres à l'est de Port aux Basques, à Terre-Neuve-et-Labrador, samedi.

Cette photo fournie par Pauline Billard montre les destructions causées par l'ouragan Fiona à Rose Blanche, à 45 kilomètres à l'est de Port aux Basques, à Terre-Neuve-et-Labrador, samedi.

Photo : La Presse canadienne / Contribution : Pauline Billard

Nous serons là pour travailler avec les provinces, a répété M. LeBlanc à plusieurs reprises.

Appelé à préciser si le gouvernement fédéral a l'intention de mettre en œuvre des mesures d'aide pour les entreprises particulièrement touchées par le passage de la tempête post-tropicale, notamment l'industrie de la pêche (nouvelle fenêtre), M. LeBlanc a répondu qu'Ottawa est ouvert à cette idée.

Il a toutefois ajouté qu'Ottawa, les provinces et les autorités locales concentrent pour l'instant leurs efforts sur le nettoyage d'urgence et que les discussions sur les façons de compenser les pertes économiques viendront après la phase aiguë.

Les militaires au travail

La ministre de la Défense, Anita Anand, a déclaré qu’au moins 150 soldats sont actuellement à l’œuvre en Nouvelle-Écosse, de même qu’à l’Île-du-Prince-Édouard.

Un militaire déplace une génératrice.

Des militaires de la base de Gagetown sont arrivés à Charlottetown.

Photo : Radio-Canada / Brian Higgins

Il y a aussi plus d’une centaine de militaires déployés à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le ministère de la Défense a également dépêché le patrouilleur extracôtier Navire canadien de Sa MajestéMargaret Brooke en renfort pour soutenir les autorités et les populations côtières durement frappées par Fiona. Le navire est attendu sur les côtes de Terre-Neuve en avant-midi, selon la ministre Anand.

En ce qui a trait aux Îles-de-la-Madeleine, la ministre Anand a précisé que les Forces armées canadiennes sont prêtes à intervenir pour soutenir la population de l’archipel si le gouvernement du Québec en fait la demande.

Elle a réitéré que davantage de ressources pourraient être envoyées puisque la situation évolue.

De l'aide aux communautés autochtones

La ministre des Services aux Autochtones, Patty Hajdu, a quant à elle assuré être en contact étroit avec les 13 communautés autochtones qui ont été touchées par la tempête ainsi qu'avec les services d’urgence locaux et provinciaux pour leur venir en aide.

Des efforts particuliers sont déployés, a-t-elle déclaré, pour acheminer du carburant dans les communautés les plus isolées afin de leur permettre de faire fonctionner les génératrices électriques et d'assurer la bonne marche des équipements d’urgence et des centres où on accueille les personnes qui ont perdu leur maison ou qui ne peuvent pas y retourner.

Avec des informations de Stéphane Bordeleau et de La Presse canadienne

À la une