1. Accueil
  2. Société
  3. Autochtones

RoseAnne Archibald visite la Nation crie James Smith pour rendre hommage aux victimes

La cheffe de l’Assemblée des Premières Nations, RoseAnne Archibald, en visite dans la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, le 25 septembre 2022.

RoseAnne Archibald rencontrera les trois chefs de la Nation crie James Smith lundi à Prince Albert.

Photo : Radio-Canada / Sam Samson

RCI

La cheffe nationale de l'Assemblée des Premières Nations, RoseAnne Archibald, s'est rendue dans la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, dimanche pour présenter ses condoléances à cette communauté touchée par les attaques au couteau du 4 septembre dernier (nouvelle fenêtre).

En tout, 10 personnes ont perdu la vie dans ces attaques, et les deux principaux suspects sont morts par la suite. Dix-huit personnes ont également été blessées.

Il y a beaucoup de gens, dont des dirigeants comme moi, qui pensent [aux proches des victimes], qui prient pour eux et qui veulent qu'ils guérissent de ce drame qui s'est produit dans la communauté, dit RoseAnne Archibald.

Tant de personnes ont été tuées et blessées dans cette communauté. Il lui faudra peut-être des décennies pour s'en remettre.
Une citation de RoseAnne Archibald, cheffe nationale de l’Assemblée des Premières Nations

Durant sa visite, la cheffe nationale de l'Assemblée des Premières Nations s'est rendue dans deux cimetières de la communauté. Elle a également pu rencontrer un jeune survivant de la tragédie.

RoseAnne Archibald a profité de son passage dans la Nation crie pour plaider auprès des gouvernements provincial et fédéral en faveur d'une meilleure aide en matière de dépendances.

L'une des choses que j'ai entendues tout au long de la journée, c'est le niveau de toxicomanie et la consommation de drogues, des drogues dures comme la méthamphétamine en cristaux [crystal meth], qui se sont infiltrées dans cette communauté, explique-t-elle.

RoseAnne Archibald rencontrera les trois chefs de la Nation crie James Smith lundi, à Prince Albert. Ensemble, ils discuteront des besoins de la communauté et de l'aide que l'Assemblée des Premières Nations peut leur apporter.

La Nation crie James Smith est située à près de 200 kilomètres au nord-est de Saskatoon.

Avec les informations de Sam Samson

À la une