1. Accueil
  2. Justice et faits divers
  3. Crimes et délits

La GRC met un frein aux activités de yakuzas en Colombie-Britannique

Collage de cinq photos montrant des armes de poing, des comprimés dans les sacs de plastique et des billets de banque du Canada et des États-Unis.

Le 12 juin 2020, les enquêteurs ont saisi, entre autres, de la cocaïne, de la méthamphétamine, de l’héroïne, du fentanyl et de la MDMA, environ 100 000 $ en devises canadiennes et américaines, une arme à feu prohibée, deux pistolets Taser, et une fausse arme de poing. Ils ont également trouvé un appareil servant à brouiller les ondes en plus de 15 appareils électroniques, dont de multiples téléphones cellulaires, un ordinateur portable et des dispositifs de stockage.

Photo : Gracieuseté : Gendarmerie royale du Canada

Portrait de Annick Forest.
Annick Forest

Des accusations ont été portées contre trois résidents de Richmond, en Colombie-Britannique, pour « de multiples infractions liées aux drogues et aux armes à feu », indique la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

En août 2019, selon la GRC, des douaniers de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) interceptent 12 kg de méthamphétamine à destination du Japon.

C'est le début d'une enquête internationale menée conjointement par l'équipe des Grands projets du Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé (GFCGCO), la Gendarmerie royale du Canada de la Colombie-Britannique, l'Agence de police nationale du Japon et d'autres organismes partenaires.

L'enquête permet d'identifier trois principaux suspects établis au Canada, et un autre, au Japon, ce dernier ayant des liens confirmés avec le fameux syndicat du crime organisé transnational japonais des yakuzas, selon un communiqué de la Gendarmerie royale du Canada.

L'envoi des 12 kg de méthamphétamine a été suivi d'un autre de 7 kg à un deuxième associé d'origine chinoise à Tokyo, dit la police nationale.

Après avoir recueilli suffisamment d’éléments de preuve [...] les organismes internationaux partenaires ont coordonné l’exécution d’un ensemble de mandats et la prise de mesures d’application de la loi au Japon et au Canada, explique la Gendarmerie royale du Canada.

Le suspect ayant des liens avec les yakuzas a été arrêté par le service de police préfectoral de Nara, au Japon, et accusé d'infractions liées à l'importation de drogue.

[...] Le suspect d’origine chinoise établi à Tokyo a essayé de quitter le Japon par l’aéroport de Haneda et de se rendre à Hong Kong. Il a toutefois également été arrêté par la police métropolitaine de Tokyo et fait face à des accusations d’importation de drogue, poursuit la Gendarmerie royale du Canada.

Le 12 juin, l'équipe des Grands projets a saisi une variété de drogues, environ 100 000 $ en devises canadiennes et américaines, une arme à feu illégale, deux pistolets Taser et une fausse arme de poing dans une résidence de Richmond, ville voisine de Vancouver. Les policiers ont également trouvé un appareil servant à brouiller les ondes ainsi que 15 appareils électroniques, dont de multiples téléphones cellulaires, un ordinateur portable et des dispositifs de stockage, indique la Gendarmerie royale du Canada.

Les trois Britanno-Colombiens arrêtés font face à de multiples accusations pour des infractions liées à la drogue au titre de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances (LRCDAS), ainsi que pour de nombreuses infractions liées aux armes feu en vertu du Code criminel, ajoute le communiqué de la Gendarmerie royale du Canada.

Portrait de Annick Forest.
Annick Forest

À la une