1. Accueil
  2. Politique
  3. Élections provinciales

[Élections Québec 2022] Chamroeun Khuon : d’enfant réfugié à candidat libéral

Chamroeun Khuon, souriant dans un décor automnal.

Chamroeun Khuon est le candidat libéral dans la circonscription de Duplessis.

Photo : PLQ

Yan Liang

Le dentiste Chamroeun Khuon représente le Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Duplessis pour les élections du 3 octobre. Il est originaire du Cambodge.

Chamroeun Khuon a accordé une entrevue à Radio Canada International (RCI) entre ses nombreuses activités de la campagne électorale.

Je n’avais que 8 ans quand je suis arrivé au Canada avec ma famille en 1981. Nous avons fui le régime khmer rouge. Le Canada nous a acceptés et la communauté nous a beaucoup aidés. Maintenant, j’espère pouvoir redonner à la communauté.
Une citation de Chamroeun Khuon, candidat dans la circonscription de Duplessis
Les cinq candidats sont dans un studio d'enregistrement.

Kateri Champagne Jourdain de la CAQ, Chamroeun Khuon du PLQ, Marilou Vanier du PQ, Roberto Stéa du PCQ et Uapukun Mestokosho de QS.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

S'intéresser aux élections provinciales

Diplômé de la Faculté de médecine de l’Université Laval, M. Khuon est devenu dentiste il y a plus de 20 ans. En 2019, il a commencé à s’intéresser à la politique et s'est présenté comme candidat pour le Nouveau Parti démocratique (NPD) aux élections fédérales la même année.

Il déclare que sa motivation la plus importante de se lancer en politique, c’est pour avoir une société plus juste et plus tolérante, une société qui prend les changements climatiques plus au sérieux.

À plusieurs reprises lors de l’entrevue, Chamroeun Khuon rappelle à la communauté asiatique l’importance de la politique. Il faut s’intéresser à la politique, il faut y participer, parce que la politique nous concerne. Beaucoup d’Asiatiques croient peut-être que la politique est loin de nous, que le résultat des élections est peu important. En réalité, beaucoup de politiques concernant nos intérêts concrets dépendent des élections provinciales au Canada, par exemple, l’éducation, la santé et l’économie.

La démocratie et la liberté sont des valeurs très importantes pour moi. Beaucoup de gens ne se rendent peut-être pas compte que le droit de voter est un privilège que nous ne pouvons pas prendre pour acquis. Nous n’avons pas de boule de cristal pour prévoir les résultats des élections, mais nous devons avoir des objectifs pour que la vie de la communauté s’améliore. De ce point de vue là, nous devons tous voter et nous exprimer.
Une citation de Chamroeun Khuon, candidat dans la circonscription de Duplessis

Il espère particulièrement que plus de jeunes asiatiques participeront à la politique et aux activités communautaires.

Chamroeun Khuon

Chamroeun Khuon dit qu'il aime rendre visite aux électeurs de sa circonscription.

Photo : Radio-Canada / Chamroeun Khuon / Facebook / PLQ

Les libéraux contre la loi 96

En parlant de la loi 96 [la réforme de la Charte de la langue française du Québec], Chamroeun Khuon souligne que son parti, qui a voté contre, s’oppose à la restriction forcée de l’éducation en anglais.

J'encourage tout le monde à maîtriser le français, parce que c’est vraiment très important. Si vous voulez vous intégrer dans la société et participer aux activités communautaires, il faut absolument apprendre le français. Mais en même temps, il faut que les gens aient le choix. Par exemple, les étudiants devraient avoir la chance de choisir la langue dans laquelle ils font leurs études collégiales ou universitaires. C’est la position du PLQ. Le multilinguisme est une richesse, non une faiblesse.
Une citation de Chamroeun Khuon, candidat dans la circonscription de Duplessis

M. Khuon explique qu’il a entre autres décidé de se présenter pour le Parti libéral du Québec pour son côté rassembleur, car l’union fait la force.

En ce qui concerne sa propre campagne, il s’engage surtout à améliorer les services de santé et la protection de l'environnement.

Devenir plus fort à travers les difficultés

Il y a une histoire particulière derrière chaque immigrant.

Lors de l’entrevue, Chamroeun Khuon a raconté comment ses parents ont fui le régime khmer rouge avec quatre jeunes enfants.

Affamée, la famille a décidé de quitter le Cambodge. C’était à la fin du gouvernement des Khmers rouges. Le Vietnam a envahi le Cambodge. Les gens ordinaires ne pouvaient plus obtenir de documents de voyage. La frontière était gardée par des patrouilles et même entourée de champs de mines.

Après avoir échoué à deux reprises, la famille a décidé de partir en deux groupes. Le père de Chamroeun Khuon a emmené les deux garçons plus âgés. Ils ont finalement réussi à traverser la frontière et à se rendre en Thaïlande.

Quelques mois plus tard, la mère et les deux plus jeunes enfants, dont Chamroeun, ont convaincu un ami de les aider. Il transportait régulièrement du fourrage pour le bétail entre le Cambodge et la Thaïlande.

Notre ami nous a cachés sous les herbes séchées, se souvient Chamroeun Khuon. Les soldats fouillaient chaque voiture qui traversait la frontière. Mais il a intelligemment choisi le moment de la relève. Et les soldats le connaissaient. Ils ont laissé sa voiture passer sans fouiller. Nous sommes restés en Thaïlande seulement pour quelques mois avant d’être acceptés par le Canada. Nous avons été très chanceux. Mais ces quelques mois d’attente dans mes souvenirs m'ont paru longs comme quelques années. Je suis arrivé au Québec, et je ne l'ai jamais quitté.

Le père de Chamroeun Khuon était infirmier au Cambodge. Il a dû toutefois repartir à zéro au Canada.

Rétrospectivement, je crois que la période la plus difficile de ma vie était celle de la famine et de l’évasion du régime khmer rouge au Cambodge. Après cela, plus rien ne me semblait particulièrement difficile. C’est vrai que notre famille était plus pauvre que celles de mes amis. Mais je n’en étais pas jaloux. La vie dure me pousse au contraire à faire encore plus d’efforts et à avoir plus d’ambition. Je me suis dit qu’un jour, je vais réussir.
Une citation de Chamroeun Khuon, candidat dans la circonscription de Duplessis

Note : ce reportage est également disponible en chinois traditionnel et en chinois simplifié et a été traduit en français par Wei Wu.

Yan Liang

À la une