1. Accueil
  2. Politique
  3. Politique fédérale

La nouvelle usine de vaccins de Moderna s’installera à Laval

Un plan rapproché du vaccin Moderna.

Il s’agira par ailleurs de la toute première usine de Moderna implantée à l’extérieur des États-Unis. Sa construction devrait être terminée en 2024.

Photo : (Mary Altaffer/The Associated Press)

RCI

C'est à Laval que le géant pharmaceutique américain Moderna a décidé d'implanter son usine canadienne de fabrication de vaccins.

L'entreprise a annoncé jeudi avoir signé au début juillet un contrat d'achat avec l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) pour un terrain au parc de biotechnologie de Laval.

Ce site offre d'énormes possibilités de synergie pour Moderna grâce à sa proximité d'une institution de recherche réputée et correspond aux exigences du projet et à son importance pour tous les Québécois et les Canadiens, a expliqué l'entreprise dans un communiqué.

Le maire de Laval, Stéphane Boyer, a déclaré sur Facebook : Nous accueillons aujourd’hui Moderna avec enthousiasme et suivrons la poursuite de ce dossier avec grande attention.

L’ajout d’un joueur majeur comme Moderna à notre Cité de la biotech de Laval est un véritable privilège!
Une citation de Stéphane Boyer, maire de Laval

Nul doute qu’accueillir un partenaire de cette envergure contribuera au rayonnement du parc technologique lavallois au Québec et au Canada et dynamisera l’écosystème des sciences de la vie et des technologies de la santé, a pour sa part déclaré l'Institut national de la recherche scientifiquedans un courriel.

Le ministre québécois de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a de nouveau salué, jeudi, la décision du fabricant de miser sur le Québec.

La pandémie nous a démontré à quel point notre autonomie en matière (d'approvisionnement) en vaccin est essentielle. L'arrivée de Moderna au Québec est signe d'innovation en santé, a-t-il écrit sur Twitter.

Il s’agira de la toute première usine de Moderna à l’extérieur des États-Unis.

La venue du géant pharmaceutique dans la région de Montréal avait été confirmée en avril lors d'une conférence de presse (nouvelle fenêtre) en présence des premiers ministres Justin Trudeau et François Legault. La mairesse Valérie Plante avait affirmé la veille que l'usine serait construite à Montréal (nouvelle fenêtre).

Des dizaines de millions de doses

La construction des installations, évaluées à 180 millions de dollars, devrait commencer en 2022. L'usine pourrait être opérationnelle d'ici la fin de 2024, selon les estimations de Moderna.

Une fois la construction complétée, la nouvelle usine pourrait embaucher environ 75 personnes pour les opérations de manufacture.

L'installation de Moderna devrait produire annuellement 30 millions de doses de vaccins à ARN messager (ARNm) avec la possibilité d'en produire jusqu'à 100 millions en cas de besoin.

Certains des vaccins produits seront utilisés contre la COVID-19, mais d’autres pourront y être développés notamment contre un éventail d'autres maladies, dont l'influenza.

Moderna, qui s'est principalement fait connaître lors de la pandémie pour avoir mis au point le Spikevax, un vaccin contre la COVID-19, est actuellement le deuxième producteur mondial de vaccins ARN messager contre le virus de la COVID-19.

Avec les informations de La Presse canadienne.

À la une