1. Accueil
  2. Webséries

La série Animalingo fera apprendre les langues mi’kmaq et acadienne et le gaélique

Affiche de la série d'animation Animalingo.

La nouovelle série d'animation Animalingo sera diffusée en ligne en otobre.

Photo : Gracieuseté : Mermaid Theatre of Nova Scotia

RCI

Quand il était enfant dans les années 1980, Trevor Gould a grandi dans l’admiration des muppets de Jim Henson, rêvant du jour où il pourrait les rejoindre.

L’artiste et éducateur de la communauté autochtone de Paqtnkek Mi'kmaq, en Nouvelle-Écosse, est sur le point de réaliser ce rêve depuis qu’il s’est associé à une compagnie de théâtre de la Nouvelle-Écosse pour enseigner aux enfants la langue mi'kmaq à l’aide de marionnettes.

M. Gould joue à côté de Wowkwis - le mot mi'kmaq pour renard - dans Animalingo du Mermaid Theatre, une série de vidéos pour les enfants d’âge scolaire que l’organisme espère présenter dans les salles de classe de la province.

En 10 épisodes, le duo voyage vers la rivière, la forêt et d’autres endroits alors que Trevor Gould partage la culture, les traditions et la langue mi'kmaq.

Le mi’kmaq, le gaélique et le français acadien

Trevor Gould et sa marionnette Wowkwis, un renard.

Trevor Gould et sa marionnette Wowkwis, un renard, enseignent des mots dans de nouvelles langues aux enfants.

Photo : Gracieuseté : Mermaid Theatre of Nova Scotia

Animalingo compte 30 épisodes au total, couvrant trois langues : le mi’kmaq, le gaélique et l'acadien.

Anika Lirette guide les leçons acadiennes et la série gaélique est dirigée par la musicienne du Cap-Breton Mary Jane Lamond.

Lamond joue à côté de Caoirigh la marionnette et espère que le monde imaginaire qu’ils ont créé ensemble est aussi captivant pour les enfants que pour elle.

J’étais complètement engagée avec cette marionnette , raconte Mary Jane Lamond. Je veux dire, parfois je parlais à la marionnette et j’ai oublié que c’était Jim qui travaillait.

Ambiance de Sesame Street

Les épisodes sont conçus pour les apprenants de la maternelle et ont une ambiance qui ressemble à celle de la populaire série Sesame Street. Chaque épisode présente aux enfants un nouvel animal, un nouveau numéro et une nouvelle couleur, et les leçons s’appuient les unes sur les autres.

À la fin de chaque série, les élèves auront appris de 150 à 200 nouveaux mots, et il est prévu d’élargir la série pour inclure plus de langues, comme l’arabe, le mandarin et l’inuktitut.

Le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a dit apprécier le travail que fait le Mermaid Theatre pour partager et préserver la langue mi'kmaq de cette façon.

Le ministère a déclaré qu’il examine tout le nouveau matériel d’apprentissage pour s’assurer qu’il s’harmonise avec les programmes et l’enseignement existants et qu’il a hâte de passer en revue la série Animalingo.

Intégrer les enseignements mi’kmaq

La province travaille également à d’autres façons d’intégrer les enseignements mi'kmaq au programme.

La prochaine année scolaire, un nouveau cours de langue mi'kmaq en ligne sera offert aux élèves du secondaire et un nouveau cours de sciences de 12e année appelé Netukulimk et l’environnement sera présenté en 2024.

Animalingo a été inspiré par le travail des linguistes mi’kmaq Tom et Carol Ann Johnson à Eskasoni, connus pour leur culte classique Mi'kmaq Chicken Run et leur travail de traduction pour l’émission de télévision Vikings.

Pour Trevor Gould, son incursion dans le monde de la marionnette et de l’animation a été l’occasion de voir son histoire reflétée et d’aiguiser ses propres compétences linguistiques.

La série linguistique Mi'kmaq sera diffusée en ligne en octobre pour coïncider avec le Mois de l’histoire des Mi'kmaq. Les séries en gaélique et en acadien devraient sortir au début de 2023.

D’après un reportage d’Emma Smith

À la une