1. Accueil
  2. Société
  3. Autochtones

La bispiritualité, une source de fierté

La conteuse et cinéaste saskatchewanaise, Julianna Maggrah.

Apprendre l'histoire des personnes bispirituelles et découvrir l'importance qu'elles avaient dans la culture autochtone a donné à Julianna Maggrah une nouvelle perspective sur le rôle qu'elle peut jouer au sein de sa communauté.

Photo : Julianna Maggrah

RCI

La conteuse et cinéaste saskatchewanaise Julianna Maggrah a longtemps eu de la difficulté à s'accepter. Ce n'est que récemment, lorsqu'elle a compris sa bispiritualité, qu'elle a eu l'impression de trouver le rôle qu'elle pouvait jouer au sein de sa communauté.

En grandissant dans le nord de la Saskatchewan, Julianna Maggrah, membre de la Première Nation de Lac La Ronge, a toujours eu l'impression que quelque chose était différent quant à son identité et à ses sentiments.

À l'adolescence, elle a réalisé qu'elle était attirée tant par les femmes que par les hommes. Elle dit avoir eu peur que les gens pensent qu'elle était lesbienne et qu'elle soit alors rejetée par ses pairs.

J'ai ressenti une certaine honte, dit-elle. Je pense que j'ai peut-être eu une certaine homophobie et misogynie intériorisées.

Une nouvelle perspective

Au fil des années, elle s'est demandé si elle était bisexuelle, pansexuelle, transgenre, non-binaire, androgyne ou fluide, mais aucune de ces descriptions ne lui convenait.

Puis, il y a environ deux ans, Julianna Maggrah a commencé à découvrir ce que signifiait être bispirituelle.

Les personnes bispirituelles ont une énergie à la fois masculine et féminine. Elles sont libres des normes de genre et de sexualité.
Une citation de Julianna Maggrah , cinéaste saskatchewanaise et bispirituelle

Marjorie Beaucage, une aînée bispirituelle, explique que les personnes bispirituelles ont un pouvoir unique au sein d'une communauté.

Marjorie Beaucage, une aînée bispirituelle de la Saskatchewan.

Marjorie Beaucage croit que les personnes bispirituelles ont le pouvoir d'équilibrer l'énergie masculine et féminine au sein d'une communauté.

Photo : CBC / Omayra Issa

Selon elle, ces personnes aident souvent les autres à gérer les conflits. Vous vous tenez au milieu pour équilibrer le cercle, pour équilibrer les cercles masculin et féminin.

Quand les choses ne vont pas bien, c'est à nous de les équilibrer et de les réparer.
Une citation de Marjorie Beaucage, aînée bispirituelle

C'est en apprenant l'histoire des personnes bispirituelles et l'importance qu'elles ont dans la culture autochtone que Julianna Maggrah a découvert une nouvelle perspective sur le rôle qu'elle pouvait jouer au sein de sa communauté.

J'ai commencé à ressentir de la fierté, raconte-t-elle.

Avec les informations d'Anna-May Zeviar

À la une