1. Accueil
  2. Société
  3. Voyage

19 - SAINT-BRIEUX EN SASKATCHEWAN

Une église.

La ville de Saint-Brieux en Saskatchewan.

Photo : Bridget Yard

RCI

Cet article a été publié le 6 octobre 2013

En 1904, 300 personnes quittent les Côtes-du-Nord en Bretagne pour tenter l’aventure en terre d’Amérique, à l’initiative de l’abbé Le Floch.

Le prêtre, lui-même breton, était venu au Canada en 1903, il avait fait la connaissance de l’évêque du diocèse de Prince Albert, dans la province de la Saskatchewan (à l’époque les Territoires du Nord-Ouest) qui lui avait demandé de recruter des Bretons pour peupler l’Ouest canadien.

L’époque était propice pour tenter l’aventure, la Bretagne était pauvre, voilà pourquoi tant de Bretons ont pris la mer à St-Malo le 1er avril 1904, à bord du navire Le Malou. Direction : Halifax, en Nouvelle-Écosse.

De Saint-Brieuc en France à Saint-Brieux au cœur des Prairies canadiennes

C’était le début d’un long et pénible périple qui les conduira jusqu’au centre du Canada où une trentaine de familles fondera Saint-Brieux, dont le grand-père et le père (alors âgé de 21 ans) de François Gallays.

Le 21 mai 1904, les pionniers arrivent dans une région qu’ils surnomment la Plaine, futur emplacement de la communauté de Saint-Brieux.

Parmi ces colons : Pierre Rocher, Denys Bergot, Joseph Briand, Jean-Marie Gallais, Mathias Buzit, Jean Lucas, Yves Olivier, Jacques Larmet, Marie Creurer, Joseph Creurer, Jules Daubenfeld, François et Michel Fagnou, Joseph Le Jan, Jean Leray, Augustin Male, Yves Mazévet, François Rouault, Alexis Albert, Pierre Froc, Pierre et Alain Mao, Yves Rallon, Victor Quiniou, Théophile Rudulier Jean-Pierre Thébaud, François Tinevez et Yves Le Floc’h.

Un silos à grains

Les silos à grains de Saint-Brieux.

Photo : RCI

Saint-Brieux aujourd’hui

S’ils étaient 60 pionniers à fonder Saint-Brieux en 1904, il y a aujourd’hui environ 600 habitants à Saint-Brieux, situé le long du lac Lenore en Saskatchewan.

La très grande majorité d’entre eux ne parle plus le français…ni le breton d’ailleurs!

Contrairement aux municipalités environnantes, le village est prospère grâce à une société de fabrication de matériel agricole qui emploie plus de 1000 personnes. On continue à y cultiver les céréales.

Comment nomme-t-on les habitants de Saint-Brieux : les Briochins.

Notons qu'ujourd’hui, le département français des Côtes-du-Nord se nomme les Côtes-d’Armor. La région fait partie de la Bretagne et sont limitrophes du Finistère à l’ouest, du Morbihan au sud et de l’Ille-et-Vilaine à l’est.

Deux ouvrages ont été écrits sur Saint-Brieux. Le premier en 1929, par Denys Bergot, pour le 25e anniversaire du village et titré Réminiscences d’un pionnier, 1904-1929 copie du manuscrit aux Archives de la Saskatchewan. Le second en 1981, à l’occasion du 75e anniversaire de St-Brieux par le Comité historique de Saint-Brieux et intitulé Historique de St-Brieux 1904-1979.

François Gallays a été professeur au Département des lettres françaises de l’Université d’Ottawa de 1971 à 2000. Il est l’auteur d’une Anthologie de la nouvelle au Québec (1993), d’un ouvrage en collaboration avec Yves Laliberté intitulé Alain Grandbois, prosateur et poète (1997) et d’études sur nombre d’auteurs québécois.

À la une