1. Accueil
  2. Société
  3. Crise alimentaire

Transformer un parc en forêt alimentaire, le rêve de Catherine Verrall

Une adolescente plante des semences dans un jardin communautaire à Regina.

Des bénévoles se sont mis au travail un dimanche après-midi de mai pour concrétiser l’un des projets de Catherine Verrall, soit de transformer un parc en une forêt comestible.

Photo : CBC / Samanda Brace

RCI

Éducatrice et militante de longue date de Regina, Catherine Verrall continue d'avoir un impact avec sa passion pour l’autonomie alimentaire, un an après son décès. Ses efforts peuvent être ressentis à travers la capitale provinciale.

En 2014, Catherine Verrall a publié le livre de recettes Every Bite Affects the World, afin d'encourager ses lecteurs à tenir compte des liens entre la nourriture, le climat et les communautés.

Elle était une militante pour la paix et la justice depuis toujours, a déclaré sa fille, Elizabeth Verrall.

Vers la fin de sa vie, elle pensait vraiment que la question de l’autonomie alimentaire réunissait tout pour elle.
Une citation de Elizabeth Verrall, fille de Catherine Verrall

Elizabeth Verrall poursuit le mouvement entrepris par sa mère avec Nature Regina.

La transformation d’un parc en forêt alimentaire

Des bénévoles se sont mis au travail un dimanche après-midi de mai pour concrétiser l’un des projets de la militante, soit de transformer un parc en une forêt comestible.

Les gens qui se promènent ici et qui sont là pour se détendre peuvent cueillir une pomme et la manger, explique le maître jardinier biologique, Phil Johnson.

Le projet comprendra des arbres fruitiers, des plantes pollinisatrices ainsi que des plantes sauvages. Il est prévu de planter des pommiers, des amélanchiers, des groseilliers et des cerisiers.

Je pense que l'idée de la plupart des gens est que cette nourriture soit libre d’accès. Lorsque les pommes sont prêtes, les gens peuvent venir en cueillir, a déclaré Phil Johnson.

Des bénévoles de 15 à 18 ans provenant du programme Wild outside, une branche de la Fédération canadienne de la faune, s’attaquent aux espèces envahissantes et aux ordures tout en plantant des semences.

Ce projet est très proche de ce que nous faisons, car nous travaillons sur des projets de conservation et de durabilité environnementale, a déclaré le spécialiste de l'encadrement des jeunes du programme Wild Outside, Jory Cadman.

D'autres projets à l'horizon

Trois autres groupes ont été récompensés pour leur projet de souveraineté alimentaire. Il s'agit de la North Central Community Association, de la Prairie Sky School et du Buffalo People Arts Institute.

Leurs projets comprennent des jardins communautaires, des ateliers publics et des projets artistiques.

Elizabeth Verrall est très heureuse de voir l’héritage de sa mère avec ces projets en cours.

Je sais que ma mère voudrait qu'on poursuive dans cette voie, a-t-elle conclu.

À la une