1. Accueil
  2. Société
  3. Nouveaux arrivants

Le centre d’accueil pour les réfugiés ukrainiens à Winnipeg : un modèle pour l’avenir

Le centre est salué par les réfugiés et les intervenants en immigration.

Une foule dans un aéroport accueille des réfugiés ukrainiens. Ils ont des drapeaux canadiens et ukrainiens dans les mains.

En tout, 300 réfugiés sont attendus à l’aéroport international James Richardson lundi prochain. (Archives)

Photo : Radio-Canada / PATRICK BUTLER

RCI

La province du Manitoba a offert un aperçu de l’intérieur de son centre d'accueil pour les réfugiés ukrainiens à Winnipeg mercredi. Salué par les réfugiés et les intervenants en immigration, le centre fait partie des ressources mises en place pour recevoir les quelque 300 réfugiés ukrainiens qui sont attendus lundi.

Selon Shereen Denetto, directrice de l'organisme d’aide aux nouveaux arrivants Immigrant and Refugee Community Organization of Manitoba (IRCOM), l’appui aux réfugiés ukrainiens est remarquable.

Nous avons fourni une réponse rapide et complète, affirme-t-elle.

C’est exceptionnel et très intéressant pour ceux et celles qui travaillent avec les réfugiés depuis des années.
Une citation de Shereen Denetto, directrice de l’IRCOM

Le centre d’accueil est géré par le gouvernement du Manitoba en collaboration avec le gouvernement fédéral. Il est installé dans un hôtel Best Western à proximité de l’aéroport international James Richardson.

Près de 350 Ukrainiens ont jusqu’à maintenant été accueillis dans le centre, en plus des centaines d’autres qui sont attendus lundi grâce au programme fédéral d’Autorisation de voyage d’urgence Canada-Ukraine.

Le programme leur accorde un visa de travail, ce qui leur donne accès à une carte de santé provinciale et aux services qui y sont associés. Le centre offre du soutien pour le logement, la langue, la santé mentale, l’emploi et d’autres ressources.

Shereen Denetto, qui a assisté à l’arrivée des réfugiés syriens au Manitoba en 2015, est d’avis que les Canadiens ont une nouvelle fois accueilli chaleureusement les nouveaux arrivants.

ElleImmigrant and Refugee Community Organization of Manitobnote la rapidité et l’efficacité de la réponse des gouvernements canadiens et du public à la crise en Ukraine. Elle souligne l’établissement d’un centre permettant l’accès à de multiples services.

La directrice de l’Immigrant and Refugee Community Organization of Manitob dit que son organisation a toujours souhaité que ce genre de ressources soit offerte aux réfugiés dès leur arrivée au Manitoba. Le fait que tous ces services sont accessibles sous un seul et même toit, c’est fantastique, soutient-elle.

Shereen Denetto espère que cette expérience servira de modèle à l’avenir.

Cela démontre que, quand il y a de la volonté, c’est possible.
Une citation de Shereen Denetto, directrice de l’IRCOM

Du jamais vu

Toutes ces initiatives ne sont pas la norme et je crois que c’est très enthousiasmant, note la coordonnatrice provinciale de la Manitoba Association of Newcomer Serving Organizations, Emily Halldorson.

Un tel centre d'accueil n’a jamais existé dans la province auparavant, affirme-t-elle. Elle souligne la collaboration entre les différents ordres de gouvernement pour le financement et l’importance de faciliter l’accès aux services pour les réfugiés.

J’espère seulement que nous verrons ce genre de mesures rapides et généreuses pour d’autres groupes de nouveaux arrivants, car ce sont d’excellentes initiatives qui, je l’espère, établiront un précédent.

D’après un porte-parole du gouvernement du Manitoba, les services offerts par la province découlent de mesures spéciales du gouvernement fédéral adoptées pour les Ukrainiens fuyant la guerre dans leur pays, comme le programme d’Autorisation de voyage d’urgence Canada-Ukraine.

D’autres aspects du programme fédéral ont provoqué une collaboration entre le provincial et le fédéral, étant donné que le gouvernement provincial peut réagir plus rapidement, par exemple en accélérant l’intégration scolaire pendant que se déroule la transition entre logements temporaires et permanents, écrit le porte-parole.

Une grande variété de services provinciaux ont aussi été offerts dans d’autres contextes, avec d’autres approches à la politique d’accueil canadienne, comme le Programme des réfugiés parrainés par le gouvernement et les demandeurs d’asile , ajoute le porte-parole.

Avec les informations de Bryce Hoye

À la une