1. Accueil
  2. Santé
  3. Avortement

Avortement : Blaine Higgs fait fausse route selon le directeur de la Clinique 554

La Clinique 554 à Fredericton.

La Clinique 554 est située à Fredericton.

Photo : Radio-Canada

Pascal Raiche-Nogue

Le directeur médical de la Clinique 554 critique vertement le gouvernement de Blaine Higgs. Le Dr Adrian Edgar accuse le premier ministre de laisser ses convictions religieuses faire obstruction à sa capacité de gouverner

Les projecteurs ont récemment été braqués sur l'avortement au Nouveau-Brunswick, dans la foulée de la révélation que la Cour suprême des États-Unis s’apprêterait à invalider l’arrêt Roe v. Wade (nouvelle fenêtre).

C’est que le Nouveau-Brunswick est l’une des provinces canadiennes où l’accès à l’avortement chirurgical est le plus limité. Ce soin de santé est seulement offert dans trois hôpitaux, dont aucun dans le nord-ouest ou le sud-ouest de la province. De plus, les avortements chirurgicaux effectués à l’extérieur des hôpitaux ne sont pas couverts par l’assurance-maladie.

Face à cet énième débat sur l’accès au Nouveau-Brunswick, le premier ministre Blaine Higgs n’a pas bougé d’un pouce et réitéré qu’il est pro-vie. Quant à la ministre de la Santé, Dorothy Shephard, elle a défendu le modèle actuel.

Des propos qui n’étonnent pas le directeur médical de la Clinique 554 de Fredericton, le Dr Adrian Edgar. Son établissement est la seule clinique de la province où sont pratiqués des avortements.

Le médecin en entrevue dans son bureau

Le Dr Adrian Edgar n'est pas tendre à l'égard de Blaine Higgs.

Photo : CBC/Hadeel Ibrahim

Je pense que M. Higgs devrait démissionner, tout comme Dorothy Shephard et [le ministre de la Justice] Ted Flemming. Je pense que ces personnes laissent leurs opinions religieuses personnelles se mettre en travers de leur capacité de gouverner. C’est inacceptable au Canada.
Une citation de Dr Adrian Edgar, directeur médical de la Clinique 554

Le fédéral plus conciliant

Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de l’approche du gouvernement fédéral dans ce dossier, le Dr Edgar est plus conciliant.

Je pense que le gouvernement libéral fait tout ce qu’il peut, dit-il.

Au cours des dernières années, les libéraux de Justin Trudeau ont mis de la pression sur Blaine Higgs, qui enfreint selon eux la Loi canadienne sur la santé en ne couvrant pas les avortements chirurgicaux effectués dans la Clinique 554.

Ils ont notamment retenu une infime partie des transferts fédéraux en santé (nouvelle fenêtre) versés au Nouveau-Brunswick au cours des dernières années. Des retenues sont effectuées depuis mars 2020.

La plus récente pénalité de 64 850 $ date de mars 2022, ce qui porte à près de 270 000 $ le coût pour la province jusqu’à maintenant.

Des déductions continues seront requises en vertu de la Loi canadienne sur la santé, tant que les patients seront facturés pour des services assurés, indique Annie Génier, une porte-parole de Santé Canada.

Justin Trudeau a aussi évoqué récemment la possibilité de renforcer le cadre légal fédéral en matière d’accès à l’avortement (nouvelle fenêtre).

Pascal Raiche-Nogue

À la une