1. Accueil
  2. Techno
  3. Consommation
Chronique

Nouveautés technologiques : céder ou résister?

Une femme regarde des téléviseurs.

Les marchands rivalisent d'arguments pour vanter les technologies et la variété de téléviseurs qu'ils mettent en vente

Photo : AP / Tsafrir Abayov

Jean-Marie Yambayamba
Jean-Marie Yambayamba

C’est surtout quand vient le temps de remplacer du vieux par du neuf qu’on réalise la grande rapidité de l’évolution des technologies. Faut-il céder à la nouveauté ou y résister?

J’ai eu à répondre à cette question récemment, en visitant des magasins d’appareils électroniques pour me trouver un nouveau téléviseur.

Après m’avoir servi pendant 13 ans, mon vieux téléviseur Samsung a cessé de montrer les images, mais pas le son. J’ai tenté de le faire réparer, mais sans succès.

Pendant environ deux mois, je me suis rabattu sur un petit appareil de dépannage. L’expérience demandait trop d’effort : il fallait être tout prêt pour bien voir les images.

Pour une famille qui a intégré dans sa routine le plaisir de regarder des nouvelles, des films ou des matchs sportifs à la télé, cette solution a rapidement montré ses limites.

Il fallait trouver quelque chose de mieux. Nos visites au magasin me réservaient des surprises. Je croyais qu’après le LCD, la technologie DEL dominait encore l’industrie des images.

Les vendeurs m’ont présenté tant d’options! L’expérience me rappelait l’étourdissement dans laquelle je me retrouve chaque fois que je vais magasiner un nouveau téléphone cellulaire.

Les marchands vantaient chacune des technologies qu’ils offraient. Peu familier, j’ai tenté tant bien que mal de comparer ces arguments de vente pour en valider quelques-uns.

J’ai fait mon choix parmi les nouveautés en espérant m’être offert quelque chose de mieux que la technologie dont je me suis contenté pendant des années.

C’est l’expérience qui confirmera si le choix est vraiment judicieux. Même si ce que j’ai vu m’a donné envie de rester curieux sur les innovations, je me promets de prioriser le besoin.

Comme l’ancien, mon nouveau téléviseur est un investissement. Je souhaite en prendre soin et m’en servir plus longtemps que les quatre ans de l’assurance que j’ai prise pour le protéger.

Aux autres générations de se rabattre sur les nouveautés! Après tout, j’ai été capable de résister avec mon vieux téléviseur pendant de longues années.

Jean-Marie Yambayamba
Jean-Marie Yambayamba

À la une