1. Accueil
  2. Environnement
  3. Conditions météorologiques

Les Albertains peuvent s’attendre à un printemps plus froid, plus enneigé

Un tapis blanc de neige au sol, des iris mauves percent la neige, annonçant l'arrivée du printemps.

Selon les prévisions saisonnières de février, de mars et d'avril 2022 pour la température, les provinces de l’Ouest se retrouveront sous les normales de saison.

Photo : Radio-Canada / Chantal Plouffe

RCI

Selon Environnement Canada, le printemps en Alberta sera plus froid et plus enneigé que lors des années précédentes. L’Agence fédérale prévoit que les prochains mois connaîtront des températures sous les normales de saison.

L'hiver a été très variable d'un bout à l'autre de la province et, en général, à l'approche du printemps, la variabilité des conditions météorologiques ne fait qu'augmenter, explique Kyle Fougère, météorologue à Environnement Canada.

Selon lui, les températures seront sous les normales de saison pour la fin de l’hiver et le début du printemps. Les précipitations seront quant à elles plus proches de la normale, mais légèrement supérieures à la moyenne pour la même période.

Ces températures plus fraîches vont se maintenir pendant un certain temps.
Une citation de Kyle Fougère, météorologue à Environnement Canada

À mesure que nous avançons dans les mois de printemps, nous nous attendons à ce qu'il fasse plus froid que la normale, nous nous attendons à ce qu'il y ait de fortes chutes de neige, ce qui est plutôt normal pour cette période de l'année. Nous pouvons vraiment nous attendre à une plus grande variabilité, poursuit M. Fougère.

Mars est le mois le plus enneigé, en moyenne, à Red Deer et à Calgary, et cela devrait être le cas cette année encore. Environnement Canada estime à seulement 26 % les probabilités que les précipitations de Calgary soient moins élevées que par le passé, comparativement à 28 % pour Edmonton.

Les prévisions saisonnières des températures de février, de mars et d'avril d'Environnement Canada prévoient que les provinces de l’Ouest (Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba), le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le nord-est du Québec se retrouveront sous les normales de saison.

Différent d’une région à l’autre

Si certaines régions ont connu un hiver avec moins de précipitations, ce n’est toutefois pas le cas pour l’ensemble de la province.

Souvent, la perception qu'on a de l'hiver se limite à ce qui s'est passé dans sa région. Mais si l'on considère l'ensemble de la province, on constate que l'hiver a été bizarre.

Les régions du centre et du nord de la province ont connu des précipitations supérieures à la normale. Cold Lake a d’ailleurs connu son hiver le plus enneigé jamais enregistré, une situation vécue dans la majeure partie du centre de la province.

Selon M. Fougère les régions du sud-est de la province, comme Calgary, Red Deer, Lethbridge ou Medicine Hat, ont reçu des précipitations bien inférieures à la normale.

Beaucoup de gens qui sont dans le sud de l'Alberta ont pensé que cet hiver a été très sec, mais ce n'est vraiment pas le cas pour les parties centrales et du nord de la province.

À la une