1. Accueil
  2. Économie
  3. Autochtones

Le 30 septembre sera un jour férié pour Minerai de fer Québec

Une bannière contenant des traces de main orange est déposée sur une table. Derrière, des silhouettes d'enfants floues.

Le 30 septembre, Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, est une journée fériée fédérale depuis 2021. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

RCI

Minerai de fer Québec annonce que la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation sera fériée pour ses employés. Le 30 septembre n'est considéré comme une journée fériée que par les entreprises qui relèvent du fédéral.

Cette date sera désormais réservée à une journée de recueillement et de sensibilisation (nouvelle fenêtre) pour les travailleurs de Minerai de fer Québec.

Elle doit également permettre de faciliter les partenariats de l’entreprise avec les communautés des Premières Nations. Le chef de la direction, David Cataford, explique que cette démarche a commencé bien avant que la Journée nationale soit reconnue officiellement par le gouvernement du Canada, en 2021.

Avant même de faire l’acquisition de la mine de fer du lac Bloom, on a rencontré le conseil, on a rencontré le chef [Mike] McKenzie pour justement comprendre les préoccupations et s’assurer qu’on est capables de négocier une entente de partenariat pour qu’il y ait le plus de retombées possible à Uashat mak Mani-utenam, soutient-il.

Ce n’est pas parce qu’il y a eu la journée du 30 septembre qu'on commence cette démarche. C'est une démarche qu’on a commencée dès la création de Minerai de fer Québec.
Une citation de David Cataford, chef de la direction de Minerai de fer Québec

Le chef de Uashat mak Mani-Utenam, Mike McKenzie, espère que d’autres entreprises qui relèvent du gouvernement provincial emboîteront le pas pour que le 30 septembre devienne une journée fériée.

D’autres minières vont [choisir d']embarquer ou pas, mais je souhaite qu’elles embarquent au même titre que Minerai de fer Québec.
Une citation de Mike Mckenzie, chef de Uashat mak Mani-Utenam

C’est un geste symbolique pour favoriser le rapprochement et l’éducation auprès des employés des minières, que ce soit autant aux Innus qu’aux allochtones de vraiment reconnaître aussi qu’ils sont sur le territoire des Premières Nations, poursuit Mike Mckenzie.

Il estime que l’initiative de Minerai de fer Québec contribue à rendre hommage aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats et à leurs familles.

Des danseurs en habits traditionnels autochtones.

La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation a été soulignée à Uashat mak Mani-utenam en septembre dernier. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Catherine Paquette

Par ailleurs, la section locale 9996 du Syndicat des Métallos confirme par communiqué qu'elle a conclu une entente avec Minerai de fer Québec pour l'ajout de ce nouveau jour férié.

Cette section locale, qui représente les travailleurs de Minerai de fer Québec, indique qu'elle compte une vingtaine de travailleurs innus sur un total de 517 syndiqués

D'après les informations de Camille Lacroix

À la une