1. Accueil
  2. Société
  3. Technologies et médias

Des reproductions en 3D pour ne pas perdre la mémoire de vieux bâtiments des Prairies

Deux photos côte à côte montrent la reproduction en 3D et le véritable élévateur à grains qui a servi de modèle.

Patrick Letourneau a créé une reproduction en 3D de l'élévateur à grains de Snowflake au Manitoba.

Photo : Twitter/Patrick Letourneau

RCI

Vieilles granges ou anciens élévateurs à grains, ils sont nombreux, ces bâtiments du passé qui disparaissent tranquillement du paysage des Prairies, parfois pour être remplacés par des structures plus modernes. Au Manitoba, Patrick Letourneau contribue à préserver ce patrimoine architectural, par des reproductions en trois dimensions.

Animateur 3D, Patrick Letourneau utilise des techniques de photogrammétrie pour générer des centaines de photos des bâtiments, dont il fait un traitement numérique pour en imprimer des modèles réduits en résine.

On aboutit avec une superbe version de la structure qui tient dans la main, et qui comprend tous les petits détails du bâtiment, a-t-il expliqué dans une entrevue à CBC.

Ces détails peuvent être aussi petits et précis que le trou d’un clou ou le grain du bois, dit-il.

C’est vraiment magique!

Reproduction en 3D d'une grange.

Cette reproduction en 3D d'une vieille grange du Manitoba permet de constater à quel point la technologie reproduit chaque détail de la structure.

Photo : Twitter/Patrick Letourneau

Patrick Letourneau utilise la photogrammétrie depuis maintenant 12 ans. Les vieux bâtiments, comme les anciens élévateurs à grains ou les granges décharnées, se sont révélés d’excellents sujets pour la reproduction en 3D, dit-il.

Plus il se promène dans la province à la recherche de ces bâtiments, plus il constate à quel point leur durée de vie est courte.

Surtout les élévateurs, il en disparaît chaque année. Il y en a de moins en moins. C’est comme ça que je me suis mis à penser à les préserver, raconte-t-il.

L’élévateur à grains de la famille Windsor, située dans la vallée Pembina près de La Rivière, était l’un de ses favoris. Il a été démoli avant qu’il puisse retourner sur les lieux pour en faire un second modèle.

C’est alors que ça m’a vraiment frappé : ces bâtiments n’en ont plus pour longtemps et nous avons peut-être une seule occasion de les préserver, dit-il.

Il planifie de se rendre bientôt à Elva, au Manitoba, où l'élévateur à grains a récemment été acheté par une entreprise de démolition.

Je voudrais vraiment prendre des images pendant qu’il est encore debout, dit-il.

Il espère ensuite voyager avec sa fourgonnette de camping, son drone et son matériel de photogrammétrie, pour se rendre plus à l’ouest dans la province, ainsi qu'en Saskatchewan. Il voudrait visiter autant de villages fantômes que possible, pour fixer leur présence et témoigner de leur existence, pendant qu’ils sont encore là.

À la une