1. Accueil
  2. Société
  3. Éducation

Une première école verra le jour dans un immeuble à condos

Le centre-ville de Toronto vu des airs.

L'école intégrée au condominium pourrait devenir un modèle du genre, espère le conseil scolaire public de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Ed Middleton/CBC News

RCI

Adieu autobus scolaire : certains élèves pourront accéder à leur école… directement intégrée dans une future tour à condos du centre-ville de Toronto.

L’école élémentaire Lower Yonge Precinct verra le jour dès 2024 dans un nouveau groupe d’immeubles en copropriétés au croisement des rues Yonge et Harbour, selon un communiqué de l’Ontario vendredi.

Il s’agit d’une première dans la province, voire au Canada, selon le gouvernement.

Vu que de nombreuses familles vivent dans des condos et des communautés urbaines à haute densité, nous voulons que leurs enfants aient l’accès qu’ils méritent à des écoles modernes et sécuritaires au cœur de leur communauté, a déclaré le ministre Stephen Lecce.

L'école élémentaire accueillera des élèves de la maternelle à la 8e année et sera située au 3e étage de la tour. Un petit espace sera aussi réservé pour les élèves aux 1er et 2e étages afin de leur permettre de circuler.

L’Ontario investit 44 millions $ dans le projet, élaboré en collaboration avec le conseil scolaire public anglophone de Toronto (TDSB) et le promoteur Menkes Developments.

Le conseil scolaire public anglais de Toronto, qui a des difficultés notoires pour ouvrir des écoles dans des quartiers densément peuplés où les terrains sont soit indisponibles, soit inabordables, espère que cette école d’un nouveau genre créera des émules.

L’établissement scolaire pourra accueillir 455 élèves.

Nous savons que dans une ville en pleine croissance comme Toronto, nous avons besoin d'approches originales et créatives pour créer des espaces publics importants comme les écoles, a déclaré le maire John Tory.

Ce nouveau projet [...] permettra de bâtir l’école au cœur même de la communauté. Si nous voulons voir fleurir la ville et ses quartiers, nous devons nous assurer que ses résidents ont accès à tous les services dont ils ont besoin, y compris les écoles.
Une citation de John Tory, maire de Toronto

Les investissements dans de nouvelles écoles sont toujours les bienvenus, a quant à lui réagi le vice-président du syndicat des enseignants élémentaires de Toronto, Jamie Thom.

Selon lui, l’investissement provincial dans l’expansion et l’entretien des écoles publiques à Toronto est désespérément nécessaire, après la croissance massive de la métropole ces dernières années.

Compte tenu de l'ampleur de ce développement urbain, une stratégie à plus long terme est nécessaire pour faire face au vieillissement et à l'effritement des infrastructures et à l'arriéré d'entretien de plusieurs milliards de dollars du conseil scolaire public anglais de Toronto.

À la une