1. Accueil
  2. Santé
  3. Établissements de santé

Plus d’admissions d’étudiants demandées à l’École de médecine du Nord de l’Ontario

Un panneau et des fleurs devant un bâtiment.

L'École de médecine du Nord de l'Ontario aimerait à moyen terme accueillir 100 nouveaux étudiants de premier cycle chaque automne.

Photo : Radio-Canada / Miguelle-Éloïse Lachance

RCI

De plus en plus de voix s'élèvent pour demander l'augmentation du nombre d'étudiants que peut former chaque année l'École de médecine du Nord de l'Ontario (EMNO), comme solution à la pénurie de médecins dans la région.

Plusieurs municipalités ont adopté des motions demandant à la province d'augmenter le nombre d’étudiants qui peuvent être accueillis chaque année.

L'école de médecine, qui a récemment obtenu son indépendance (nouvelle fenêtre), peut recevoir 64 étudiants en première année chaque automne.

Or, plus de 320 médecins sont nécessaires pour faire face à la pénurie actuelle dans le Nord de l'Ontario (nouvelle fenêtre), soit 5 classes de diplômées de l’École de médecine du Nord de l'Ontario.

La Ville de North Bay est l’une de celles qui ont adopté cette résolution, qui avait d’abord été adoptée par la Fédération des municipalités du Nord de l'Ontario.

Le conseiller municipal de North Bay Bill Vrebosh estime qu’il s’agit d’une solution logique pour pallier la pénurie.

C’est le meilleur outil que l’on a pour former [des médecins] et les garder dans la région.
Une citation de Bill Vrebosh, conseiller municipal à North Bay

L'Association médicale de l’Ontario (OMA) préconise aussi ce changement.

Selon la Dre Sarah Newbery, médecin à Marathon et membre de l’Association médicale de l’Ontario, le soutien des municipalités est essentiel pour faire pression sur le gouvernement provincial.

Je pense que les municipalités ont vu les succès passés de l’EMNO pour former des médecins pour la région et elles croient qu’une expansion a tout son sens.
Une citation de Dre Sarah Newbery, médecin à Marathon

La Dre Newbery croit par ailleurs que les députés provinciaux du Nord de l’Ontario sont au courant de la situation, surtout en raison des pénuries mises en lumière par la pandémie.

L’EMNO est prête à prendre de l’expansion

La doyenne et directrice générale de l’École de médecine du Nord de l’Ontario, la Dre Sarita Verma, affirme que l’école a permis d’augmenter le nombre de médecins dans la région.

Seulement à Sudbury, il y a 98 médecins de plus qu’avant la création de l’École de médecine du Nord de l'Ontario. Il y en a 80 de plus à Thunder Bay et 87 dans les communautés rurales.
Une citation de Dre Sarita Verma, PDG de l’École de médecine du Nord de l’Ontario

Elle indique que plus de 2000 personnes font une demande d'admission chaque année.

Femme sourit à la caméra.

La Dre Sarita Verma dit qu'il faut attirer davantage l'attention de Queen's Park.

Photo : Markus Schwabe de CBC News

La Dre Verma explique que l’école souhaite d’abord augmenter le nombre d’inscriptions à 80 par année, puis à 100 dans les programmes de 1er cycle et 100 étudiants aux cycles supérieurs.

Elle ajoute qu’elle n’a pas encore reçu de réponse de la part de la province, mais elle s’attend à en recevoir une avant les élections, en juin.

Le ministère de la Santé n’a pas répondu pour l’instant aux demandes de commentaires de CBC News.

Avec les informations de CBC.

À la une